Vliegen opéré d’une hernie inguinale…

Je commence par une nouvelle nouvelle, qui m’a été donnée par Yannick Mertens et son papa Kris, en sortant de l’entraînement dans la froideur (oui, la froideur) de cet après-midi à La Manga: Kristof Vliegen va devoir être opéré d’une hernie inguinale. Ce qui veut dire qu’il sera out pendant quelques semaines, si pas deux mois. On peut dire que les choses ne vont pas trop bien pour les meilleurs joueurs belges. Steve Darcis me disait encore il y a quelques jours qu’il se déplaçait toujours avec des béquilles; quant à Olivier Rochus, il est bien à La Manga mais, contrairement à qu’il espérait, il ne pourra pas frapper la balle en Espagne. Il consacre donc son stage ici à la remise sur pied, c’est le cas de le dire.

Je vais d’ailleurs bientôt aller faire l’interview de Réginald Willems et évoquer, entre autres, tous ces soucis physiques, ainsi, bien sûr, que la génération qui suit.

Cet après-midi, j’ai assisté à l’entraînement de David Goffin, Yannick Mertens, Yannick Reuter, Germain Gigounon et Joris De Loore. L’objectif de cet après-midi était clairement de mettre les jeunes en situation de jeu. Et, surtout, de les faire jouer beaucoup de balles “dites de match”. En fait, ils ont joué beaucoup de points, mais en ayant des objectifs très courts, ce qui les mettaient (un peu) dans la situation de devoir jouer un point “décisif”.

En termes de vitesse de balle, ce sont David Goffin et Joris De Loore qui m’ont le plus impressionné. Il est vrai que le deuxième mesure dejà 1m86 alors qu’il n’a que dix-sept ans. “Mais je compte bien aller à 1m90….”.

L’ambiance sur le terrain est plutôt cool mais on sent que ces joueurs aiment la compétition et qu’ils n’apprécient pas trop perdre, même quand il s’agit de défis à très court terme. Les entraînements étaient conduits par Ananda Vandendooren, Réginald Willems, Till Salme et Kris Mertens, le papa de Yannick, dont la maman est également présente.

L’ambiance en général est même excellente, le staff ayant proposé de jouer à une sorte de Dïner presque parfait. A savoir que tous les soirs, deux joueurs ou entraîneurs doivent préparer le dîner pour tout le groupe et, qu’à la fin du repas, ils sont cotés. L’idée étant, vous l’aurez compris, de créer un esprit de groupe.

Allez, je vous laisse mais, avant, voici quelques photos du centre de tennis.

Cette entrée a été publiée dans Infos, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>