Clijsters : une gestion de fin de carrière incompréhensible

Depuis 2011, il est impossible de comprendre la manière dont Kim et son entourage gèrent son programme. Et son corps.

Kim Clijsters ne jouera donc pas sur terre battue. C’est évidemment une mauvaise nouvelle dans l’absolu pour ses nombreux fans mais, tout bien analysé, il s’agit peut-être en fait d’une excellente nouvelle.

Qui aurait été meilleure évidemment si cette décision de faire l’impasse sur l’ocre avait été prise en âme et conscience, sans que ce soit son corps qui l’impose. Sans que ce soit une blessure qui lui dicte sa loi. Son programme.

Il y a plus d’un an que j’écris sur ce blog que Kim doit faire des choix. Que son corps est incapable de supporter la charge d’une saison entière. Qu’elle doit oser sacrifier une partie de la saison pour pouvoir performer le reste du temps.

Hélas ! Kim Clijsters, portée je suppose par son enthousiasme, gère la fin de sa carrière de manière étonnante. Malgré une équipe professionnelle et compétente -  qu’elle présentait encore fièrement il y a quelques jours sur son site , elle fait des choix curieux.

Comme par exemple revenir à Miami en mars avec à son programme un seul tournoi sur dur. Comme l’an dernier, rester aux Etats-Unis entre Indian Wells et Miami pour remarquer une fois de retour en Belgique que son corps en avait assez.

Comme reprendre plusieurs fois la compétition, pour, à plusieurs reprises, se blesser dès le premier tournoi joué, comme si, à l’entraînement, on n’avait pas testé son corps jusqu’à la limite.

Depuis plus d’un an, je pense et j’écris très franchement que je ne comprends pas comment une équipe aussi complète et aussi professionnelle peut commettre ce qui peut apparaître comme étant autant d’erreurs de jugements.

Comment, aussi, on peut jouer avec la santé d’une jeune femme qui, je le répète à l’envi depuis un lustre, était déjà fragile en sortant des juniores. La faculté lui avait alors demandé de suivre un programme assez léger, ce que Kim ne fit pas.

Kim qui, à son premier départ à la retraite, avouait qu’il lui fallait plus d’une heure, tous les matins, pour que son corps se réveille et ne soit plus douloureux.

Je sais qu’en écrivant cela, je vais encore me faire incendier. Que l’on va encore me dire que je suis un anti-Clijsters.

C’est faux. Je ne suis pas un anti-Clijsters mais je trouve que, depuis 2011, la gestion de sa carrière, cela s’apparente à du grand n’importe quoi.

Flash back.

Elle a gagné l’Australian Open en 2011, ce qui est remarquable.

Juste pour rappel, quelques semaines plus tard, elle joue à Indian Wells où elle abandonne face à Marion Bartoli. Elle décide malgré tout de rester aux States – comme dit plus haut – mais perd à Miami en quarts avant, j’insiste, de réaliser des examens médicaux en Belgique. Conclusion : son corps va mal et elle est contrainte à un nouvel arrêt forcé.

Elle revient tout de même sur terre battue à Roland Garros – terre sur laquelle elle n’avait plus joué depuis…….   avril 2010 ! où elle est battue par Rus au deuxième tour.

Quelques jours plus tard, elle joue sur gazon à ‘s-Hertogenbosch où elle est battue par Oprandi au 2è tour et, juste après, on apprend son forfait à Wimbledon. Elle ne jouera d’ailleurs plus qu’un seul match en 2011, face à Zheng à Toronto.

Zheng qui, menée3-6 2-2 sera aussi surprise que nous de voir Kim à nouveau abandonner. On est alors en août 2011 et il faudra attendre janvier 2012 pour revoir la Limbourgeoise.

Qui joue le tournoi de Brisbane, où elle gagne trois matches avant….. d’abandonner face à Hantuchova.

Mais peu importe. Kim prend tout de même part à l’Australian Open. Souffre le martyr contre Na Li, face à laquelle non seulement elle est menée largement mais contre qui aussi elle se tord la cheville. Mais elle poursuit malgré tout et bat la Chinoise avant d’être sortie avec les honneurs en demi-finale par Azarenka.

De retour en Belgique, elle annonce un nouveau break dans sa saison. Et reprend à … Miami. Où elle perd contre…. Yanina Wickmayer…

Quelques jours plus tard, sur son site toujours, elle annonce qu’elle reviendra sur terre, à Madrid.

Et ce mardi soir, on apprend qu’elle fait l’impasse sur la terre battue.

Je le redis : ce pourrait être une bonne nouvelle.

Car Kim Clijsters, hélas, trois fois hélas !, n’est plus apte à jouer longtemps au plus haut niveau.

Et si on veut garder un mince espoir de la voir briller à Wimbledon et aux Jeux Olympiques, il faut espérer qu’elle joue juste assez pour avoir le rythme, mais juste pas trop pour ne pas se blesser.

Quand je dis briller, je ne dis pas triompher. Car, si je reste convaincu que, sur un match, Kim est capable de battre tout le monde, l’histoire récente démontre qu’elle n’a plus trop la capacité de multiplier les exploits. Elle n’a ainsi plus gagné de tournois depuis janvier 2011.

Hors, pour gagner à Wimbledon, il faudra battre 7 joueuses et, pour décrocher l’or aux Jeux, il sera nécessaire, sans être tête de série, de remporter 6 matches en neuf jours.

Sur gazon.

Sur gazon ?

Oui. Ce qui est à la fois une bonne nouvelle car il s’agit de la surface  la moins traumatisante pour le corps (encore que le gazon de Wimbledon a bien changé depuis quelques années).

Et une mauvaise nouvelle aussi car, qu’on le veuille ou non, il ne s’agit pas de la surface préférée de Kim.

C’est certes à Wimbledon  qu’elle a marqué ses premiers grands coups de professionnelles en 1999 (battue par Graf en huitièmes après être sortie des qualifs). Ensuite, elle a été battue au deuxième tour en 2000, en quarts en 2001, au 2ème tour en 2002, en demi en 2003, en huitièmes en 2005, en demi en 2006 et en quarts en 2010. Pas mal du tout pour une joueuse du top 10, mais un rien décevant pour une championne de la trempe de Kim.

Qui plus est, sur gazon, il y a une joueuse qui fait peur : la revenante Serena Williams, ainsi que quelques bonnes serveuses capables, malgré un classement moyen, de vaincre Kim et d’autres stars. Et puis, depuis 2011, pas mal de balles ont roulé sur les courts et Kim, si elle inspire toujours le respect, ne fait évidemment plus aussi peur qu’il y encore trois ans.

Bref, je ne suis pas optimiste.

D’autant que je voudrais que l’on m’explique pourquoi son corps serait tout à coup réparé d’ici deux mois alors que cela fait quasi deux ans (pour ne pas dire plus) qu’il ne cesse de crier au secours ?

Une fois encore, je clame haut et fort : « KIM EST UNE INCROYABLE CHAMPIONNE QUI A ECRIT QUELQUES UNES DES PLUS BELLES PAGES DE L’HISTOIRE DU SPORT BELGE » mais, ce talent, cette générosité, le respect que j’ai pour elle, ne m’empêcheront pas de dire et de répéter que sa fin de carrière est gérée de manière, comment dire… pour le moins incompréhensible.

Et sachez bien que j’en suis le premier désolé.

Désolé pour la championne.

Inquiet pour la jeune femme.

Effrayé, réellement, pour sa santé. A ce sujet, j’écrivais déjà en janvier : « et si tout, c’était trop ? »

PS : à lire aussi http://blog.lesoir.be/amortieetlob/2012/03/25/wickmayer-bat-clijsters-authom-en-finale/

Cette entrée a été publiée dans les analyses. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

17 réponses à Clijsters : une gestion de fin de carrière incompréhensible

  1. Uk dit :

    Très intéressant. Je lis à chaque fois avec plaisir vos commentaires tennistiques, fouillés, sensibles, objectifs et, qui plus est, bien écrits!
    Merci et bonne chance à Kim, quelle que soit l’orientation que prendra sa carrière.

  2. leboblo dit :

    On se demandait si Justine n’avait pas “brûlé” son corps “par les deux bouts” mais, finalement, Kim ne durera pas beaucoup plus longtemps malgré un physique naturel bien plus avantageux. Dommage … mais sans doute normal. On peut aussi se demander à quels artifices les soeurs Williams ont recours pour durer ainsi et cela, en dépit de nombreuses blessures. Et cela soulève aussi la sempiternelle question de la rentabilité de ces “sports” et des sportifs “pompés” à outrance.

  3. behbehr dit :

    Nous avons eu la chance de connaître 2 très grandes championnes de tennis. Malheureusement, elles n’ ont eu aucune des 2 la lucidité nécessaire pour finir leur carrière avec panache ni, je le crains, pour l’ une d’ entre elles, de bien choisir les conseils pour la gestion de leur fortune.
    Il ne faut toutefois pas oublier que ces championnes n’ étaient que des “gamines”, plongées dans la gloire sportive et la fortune,entourées de requins ce qui n’ est pas toujours facile à gérer, même pour des adultes. Cela ne doit pas être facile de se retrouver trentenaire et de s’ apercevoir qu’ on ne sait “que” (même si c’est très bien ) jouer au tennis….

  4. Tom dit :

    Merci pour cette analyse objective et complète!

    effectivement, toutes ces hésitations, ces changements d’avis sont assez difficiles à comprendre dans le chef d’une telle championne. Pour ses derniers tournois, elle a choisi le côté affectif (Miami où elle obtenu 2 de ses plus beaux titres) plutôt que le côté “pragmatique” (laisser tomber le dur et se concentrer sur la terre battue).

    Terre battue où je suis convaincu qu’elle aurait eu plus de chance de triompher à RG qu’à Wimbledon ou aux JO, car même si la surface convient moins bien à son jeu et qu’elle doit être plus patiente, le nombre de joueuses régulières sachant maîtriser la terre sont quasiment inexistantes (cfr le palmarès) alors que sur gazon, les Williams, Sharapova, Kvitova sont réellement un voire deux rangs au-dessus!

    Mais bonne continuation à Kim pour ses derniers tournois, et je suis sûr qu’elle est capable de terminer sur un coup d’éclat, mais plutôt…à l’US open!

  5. babette dit :

    Je suis tout-à-fait d’accord avec votre analyse, Patrick. Mais personnellement, en plus de ce que vous évoquez (incertitudes, incompréhension…) je me permets de parler de DECEPTION. Kim a toujours été l’exemple, pour moi, de la sportive accomplie, dans tous les sens du terme. Or aujourd’hui, je suis totalement perplexe face à cette équipe qui l’entoure et qu’elle doit payer bien grassement , pour lui permettre d’atteindre les objectifs de cette dernière saison. Physio-machin, kiné-truc, sparring partner-bidule, manager-truc… TOUT CA POUR CA !!! Alors oui : je suis déçue, surtout après avoir entendu dire si souvent qu’elle mettrait tout son coeur dans cette dernière saison… Le coeur…, oui. Mais le corps ? Ca ne m’étonnerait encore qu’à moitié qu’elle ne revienne plus jamais sur les courts… En espérant me tromper…

  6. P@mo999 dit :

    Bonjour Monsieur Haumont, très intéressant en effet… Kim est et restera à tout jamais une incroyable championne, merci une fois de plus pour vos commentaires via ce blog écrits avec le plus grand respect par rapport aux personnes concernées, bonne chance à Kim à Wimbledon et aux JO même si je pense tout comme vous que cette année serait celle de trop avec les conséquences sur sa santé/son corps…
    Total respect pour elle… Mais à force de trop en faire… On paie à un moment ou l’autre le prix de tous ces efforts…

  7. Math dit :

    La passion reste la passion. Quoi qu’on en dise, quoi qu’on en fasse. Kim n’a jamais été une joueuse de choix, préférant laisser tomber un tournoi qui lui tenait à coeur parce qu’elle souffrait physiquement. Elle est d’autant plus respectable qu’elle n’est pas calculatrice, qu’elle joue pour donner et se donner du plaisir (d’autant plus vrai dans sa seconde carrière). Ce qui fait une de ses plus grandes forces, la rend également vulnérable. On ne peut lui reprocher de vouloir tout faire, tout donner une dernière fois.

    Si sa gestion des tournois auxquels elle participe n’est pas toujours juste ou compréhensible, c’est parce qu’elle lui ressemble, parce qu’elle est passionnée. Supportons là jusqu’au bout, malgré ses incohérences. Au fond, elle reste l’une (si pas la plus) belle des championnes de tennis que la Belgique a connu.

  8. Fred dit :

    Il y a un élément auquel personne ne semble penser, y compris la première intéressée, c’est qu’elle n’a pas encore son ticket pour Londres en poche. Elle est actuellement 41e mondiale mais le cut aura lieu au lendemain de Roland-Garros. Elle y perdra les 100 points acquis l’an dernier et se situera donc au mieux aux alentours de la 50e place.
    Or, le tableau ne comprend que 56 entrantes directes. Il suffit donc qu’une petite dizaine de joueuses classées entre la 50e et la 80e place actuellement réalisent une bonne saison sur terre (ce qui est tout à fait possible) et Kim ne sera pas dans le tableau.

    Bien sûr, il reste des invitations et j’imagine mal la fédération internationale ne pas lui en réserver une. Mais tout de même, c’est un peu risqué de se reposer là-dessus.

    • Caps dit :

      En effet Fred je me suis posé la même question sur les critères de qualification … Mais il faut aussi savoir qu’on ne peut avoir que 4 représentantes par nation aux J.O. (et encore il faut que parmi ces 4, une ou deux jouent aussi le double il me semble)

      Dans le top 50 il y a quand même pas la de Russes (7?) ou de Tchèques (5?) ça laisse donc aussi une marge de sécurité supplémentaire.

      • Fred dit :

        Effectivement, c’est pour ça que je parle d’une dizaine de joueuse et pas d’exactement 7.
        Il y a 7 Russes, 5 Tchèques et 5 Allemandes dans le Top 50 ce qui place le cut en réalité à 61 et pas à 56. Et Kim n’a rien à craindre des joueuses classées derrière elle qui viendraient d’un de ces trois pays ou d’Italie qui a déjà 4 représentantes dans le Top 50.
        Elle est donc encore en bonne position pour être “entrante directe” mais ça va se jouer à pas grand chose.

  9. Fran dit :

    Je trouve cette analyse très pertinente. Personnellement je trouve sa carrière, et surtout ces 2 dernières années, à l’image de ce qu’elle m’inspirait sur le court. A savoir que jamais nous ne savions ce qu’elle allait nous réserver, capable du pire comme du plus extraordinnaire tennis (sauf l’époque triomphale où rien ne lui résistait). C’était et c’est d’ailleurs hyper stressant pour nous supporters car tout était possible … capable de revenir de nulle part, capable de tout lacher une fois le match en poche, sujette aux blessures etc.
    Je suis moi-même une grande sportive et je peux concevoir que l’on n’accepte pas forcément l’évidence qu’il faille arrêter, renoncer à cette poussée d’adrénaline et tout le plaisir qui entoure notre sport mais parfois il faut savoir renoncer pour mieux s’épanouir ailleurs et c’est tout le mal que je lui souhaite.

  10. Mr Wang dit :

    Les derniers mois de Kim Clijsters confirment complètement ce que je dis depuis sa défaite contre Rus l’année passé à RG: physiquement, c’est fini pour elle! Et c’est bien malheureux, on est tous d’accord là-dessus car Clijsters a beaucoup apporté au tennis (fraîcheur, attitude pro et sympa à la fois, des matches de folie, une saine entente avec Henin malgré les nombreuses personnes y compris dans leur entourage qui ont cherché à les opposer). Mais quand c’est “time”, surtout physiquement, c’est “time”. On ne peut pas tricher avec son corps, on finit toujours par le payer. Clijsters court derrière quelque chose qu’elle ne rattrappera jamais: le temps.

  11. TILMANT Jean-Paul dit :

    Cette situation ne peut qu’attrister les supporters de Kim,qui,comme Justine,nous a tant apporté et fait connaître au niveau….Mondial!,je ne suis pas optimiste pour les jeux,sauf…miracle,ça existe,paraît-il!

  12. Mike1 dit :

    Sur la gestion incompréhensible de son programme, je ne puis qu’être d’accord avec patrick; j’avais également trouvé sa décision de jouer Miami cette année pour le moins spéciale. Mais pour une fois je suis assez OK avec sa décision de se centrer sur le gazon , d’autant plus que pour une fois, cet investissement ne sera pas uniquement centré sur Wimbledon, ce qui aurait été un gros risque. Par contre je suis très sceptique sur sa capacité à enchainer les tournois sur gazon, car tout sera concentré sur quelques semaines. Son physique est tellement loin qu’il est très probable qu’elle soit blessée pour les JOs. C’est triste mais c’est comme cela.

  13. mikenas2001 dit :

    perdre le rythme des tournois et de la compèt. n’est une solution en soit!
    elle vise le titre au JO de Londre!!!! Je pense pas qu’elle sera seule dans le coup. Si elle veut arrêter qu’elle le fasse mais des va et vient cela donne rien sauf de la déception pour ses fans!! Par contre j’ai été agréable surpris par le jeux de nos garçon à Cup Davis contre l’Angleterre. Goffin trés beau joueur à voir avec pas mal dans sa raquette pour Beulemans une belle patte de gaucher je pense que c’est eux qu’il faut mettre en avant!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>