Le TRAVAIL en 15 questions : #Q01 Le travail est-il malade ?

Chaque semaine nous allons aborder une question de société avec le travail comme axe de réflexion. Pour commencer, mettons les pieds dans le plat : le travail est-il malade ?

Alors que notre société semble lancée dans une course à l’emploi effrénée, certains se posent la question du sens, de l’utilité et de la qualité de ces jobs créés pour lutter contre le chômage. Avoir un emploi, ça n’a pas de prix ? Nous avons construit un monde dans lequel seul une partie de la population parvient à s’épanouir au travail. Pour les autres, il faut souvent s’accommoder de la souffrance d’en avoir trop ou pas assez. Alors, le travail est-il mourant ou traverse-t-il seulement une crise d’identité ?

Cette entrée a été publiée dans LE TRAVAIL EN QUESTIONS. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Le TRAVAIL en 15 questions : #Q01 Le travail est-il malade ?

  1. Michel Husson dit :

    Il faudrait évoquer trois grandes familles : ceux qui travaillent pour vivre, ceux qui ne travaillent pas et ceux qui vivent pour travailler. Mais ce dernier mot n’est peut-être pas le plus approprié.
    Ceux qui exercent un métier “exaltant” travaillent-ils ?
    Pour moi, le mot ‘travail’ est synonyme de temps perdu. Temps perdu à faire des choses qui n’apportent pas de plaisir pour pouvoir manger, se vêtir, se chauffer, aller passer trois semaines tous les ans à la Costa Brava, acheter une voiture, une copie de Rolex à Istamboul.
    Jusqu’à l’âge de la retraite…

  2. Josiane Coenen dit :

    Selon moi, il y a certainement des travaux qui n’apportent pas le bonheur mais certains métiers sont TRES indispensables et apportent de la fierté. Je pense au personnel de santé dans les hopitaux mais tant d’autres …

  3. Josette dit :

    Je pense que chaque personne à une personnalité et porte en elle des envies de se réaliser dans un domaine ou un autre ,certaines personnes on la chance de réaliser ce qu’elle sont et de gagner ainsi de l’argent pour vivre! Donc c’est logique que pour elle le mot travail à un sens épanouissant,qui devrait à leur sens être la norme pour tout le monde! Mais hélas aujourd’hui il est de plus en plus difficile de se réaliser ,vu la crise et le manque d’emplois ! les emplois manquent et quand il y en a ce n’est que rarement des emplois de qualités …Oui! il y a un très grands problèmes dans notre société capitaliste !un problème de sens de l’existence! ou l’humain perd sa valeur !c’est l’argent qui est devenu la valeur! et le travail qu’il faut avoir pour mériter cet argent!Donc dans une société capitaliste en pleine crise qui délocalise à tour de bras et qui n’a plus en bouche que le mot “rentabilité” Où est encore dans une telle société la place de milliard de personnes,de femmes d’hommes et d’enfants…? comment élever des enfants dans une telle société en leur inculquant des valeurs humaines ,d’amour de paix de tolérance et de respect de l’autre !Quand la société qu’ils ont sous les yeux fonctionne totalement à l’encontre de ces valeurs? qu’il ne reste plus comme valeurs que , compétition , exploitation,consommation,valeur marchande,matérialisme et argent ! Et que ,le travail se fait de plus en plus rare pour accéder à tout cela?C’est tout le sens de cette société marchande- capitalisme qui doit se remettre en question! une révolution profonde du sens de notre présence à ce monde! Si elle ne la fait pas…je ne voudrais pas être à la place des enfants de demain…Les indiens d’Amazonies sont alors oui! bien plus épanouis que nous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>