Quand cesse-t-on d’être un assisté pour devenir un honnête contribuable ?

Cette semaine, vous le savez certainement, entre en application la réforme des allocations de chômage, avec notamment la dégressivité de celles-ci. C’est donc le moment pour nous de poser une question qui va faire du bruit. Peut-être la plus importante depuis le début du projet.

Quand on ouvre le débat sur le travail et l’emploi, on se retrouve vite à devoir modérer deux camps : ceux qui se définissent comme “les honnêtes contribuables” et ceux que ces derniers qualifient “d’assistés”, voire de “profiteurs”. Mais suffit-il de payer des taxes pour contribuer à la société ? A partir de quand arrête-t-on de profiter du système pour devenir vraiment utile à la société ?

Le débat est ouvert !

Cette entrée a été publiée dans LE TRAVAIL EN QUESTIONS. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Quand cesse-t-on d’être un assisté pour devenir un honnête contribuable ?

  1. philippe dit :

    grâce a l’argent économisé,ne pourrait on pas investir dans la formation,voir même donner des avantages financier aux chercheurs d’emplois (remboursement des trajets frais de téléphone mail ect…)
    mais a charge du demandeur de justifier ses démarches.

  2. TJ dit :

    Ce débat est idiot –et malhonnête. La vraie question devrait être de savoir sur quelle base morale on s’appuie pour imposer ses choix de vie aux autres. Que ce soit des chômeurs ou des spéculateurs, le problème est le même. Faites ce que vous voulez de vos vies, mais ne l’imposez pas aux autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>