Comment les sans-emploi réinventent-ils le rapport au travail ?

Il n’y a pas que dans l’emploi qu’on crée de la richesse. Le constat semble évident pour certains mais pour d’autres, cela ne coule pas de source. Il est donc bon de le répéter. A travers le bénévolat, l’engagement citoyen, l’échange de services, chaque jour des Belges traités par ailleurs d’assistés ou de parasites créent une richesse indispensable au bien-être de l’ensemble de la population. Mais dans notre société, cet apport n’est jamais valorisé. Il reste invisible. Pourtant, quand on y regarde, c’est tout le rapport au travail qui est quotidiennement réinventé dans la sphère associative, à l’aide des sans-emploi.

Cette entrée a été publiée dans LE TRAVAIL EN QUESTIONS. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>