7 avril 2010

Le berceau du Bonheur National Brut

Catégorie Au Bhoutan

CBS

C’est au Center for Bhutan Studies qu’a été élaboré le Bonheur National Brut et qu’il continue d’être affiné. Car il s’agit bien d’un “work in progress” permanent, ainsi que le soulignent ses promoteurs.

Le Bonheur National Brut est constitué de quatre piliers (environnement, culture, développement économique et bonne gouvernance), de neuf domaines et de 72 indicateurs. Un indice composite synthétise l’ensemble.

3 commentaires - donnez votre avis !

Commentaires

3 réponses à “Le berceau du Bonheur National Brut”

  1. Vermeulen, le 7 avril 2010 11 h 25 min

    Nous savons que les indicateurs économiques pris isolément ont leurs limites. Le PNB (ou RN ou CN) nous indique la production de richesse produite sur une année pour une économie donnée (V.A)et nous pouvons ainsi d’une année à l’autre constater si il y a croissance ou pas voire décroissante.Le coefficient de Gini nous renseigne sur les écarts entre les plus nantis et les moins nantis, plus ce coefficient se rapproche de 0 et moins il y a d’inégalité et plus il se rapproche de 1 plus il y en a. L’IDH prend en compte d’autres facteurs tels que l’éducation, la santé, le taux de natalité, etc..Des indicateurs matériels existent aussi (taux d’équipement). Le pouvoir d’achat (PPA)peut également intervenir pour mesurer le niveau de bien être entre deux économies. Le BNB (bonheur national brut) serait un nouvel indicateur, qui conjugué aux autres, permettrait comme le font les précédents, d’affiner l’évaluation du bien être dans une économie et surtout d’identifier comment on gère pour le bien être d’une population les ressources d’un pays.

  2. Marthe-Marie, le 19 mai 2010 17 h 35 min

    Merci pour cet avis circonstancié. Pour info, à toute fin utile, l’INS a publié sur son site, le 15 mars 2010, une étude intitulée : « Inégalité de revenu d’après le coefficient de Gini ». Son sous-titre : « Evolution de l’inégalité de revenu avant et après impôts en Belgique, d’après le coefficient de Gini sur base de données fiscales ». Philippe DEFEYT, président du CPAS de Namur, vient de publier un commentaire critique sur cette étude. Présentation et texte de son commentaire ici : http://www.reajc.be/pourlebonheur/fr/article.php3?id_article=223

  3. bonheurbrut, le 20 mai 2010 12 h 26 min

    Merci pour ces infos très intéressantes! Je ne manquerai pas de m’en servir dans le web documentaire.

répondre