29 mars 2007

Une seule question: pourquoi toute cette violence?

Catégorie actualité, commentaire, Non classé

« Comment donc deux hommes qui ont cheminé comme ils l’ont fait, travaillé ensemble dans un même espace pour conjurer les démons de la guerre, ont-ils pu sombrer à nouveau et manifestement à jamais, dans la violence ?(…)Pourquoi l’opposant « républicain » avait-il besoin d’une garde militaire à la taille d’un bataillon armé ? Pourquoi Kabila, « celui qui portait les œufs » s’est il transformé en Rambo, désireux de faire appliquer la loi, même au prix du sang versé ? Pourquoi ? »

lire la suite

29 mars 2007

Willame et les faiseurs de paix

Catégorie actualité, interview, Non classé

Entretien avec Jean-Claude Willame, auteur de

“Les faiseurs de paix au Congo”  Gestion d’une crise internationale dans un état sous tutelle
GRIP,217 pages,

Vous commencez votre livre en évoquant les accords de paix de Lusaka, conclus en 1999 et vous les présentez comme une « anomalie »…

En effet, il est tout à fait inhabituel de conditionner le retrait de troupes étrangères -qui se trouvent dans un pays où ils sont considérés comme des agresseurs- à un règlement politique intérieur, qui devait prendre la forme d’un dialogue entre toutes les parties congolaises. La communauté internationale voulait que les Congolais trouvent un accord politique entre eux avant que les troupes du Rwanda et de l’Ouganda soient obligées de se retirer.

Pourquoi faites vous de Joseph Kabila un faiseur de paix ?

lire la suite

26 mars 2007

Kabila revendique l’usage de la force et Bemba dénonce le risque de dictature

Catégorie actualité, Non classé

Sortant du mutisme observé depuis une semaine, y compris avec ministres et diplomates occidentaux, le président Joseph Kabila a pleinement justifié l’emploi de la force contre la garde rapprochée de l’ex-vice-président Jean-Pierre Bemba. «

Il fallait à tout prix rétablir l’ordre»a-t-il martelé au cours d’une conférence de presse. lire la suite

25 mars 2007

Kinshasa pleure ses morts

Catégorie actualité, Non classé

A part quelques poches de résistance dans le quartier de N’Dolo et le danger que représentent encore les hommes de Bemba en cavale dans la ville, Kinshasa a retrouvé un certain calme. Mais la violence des jours précédents a fait place à la consternation. D’heure en heure, à mesure que des corps sont découverts et que des blessés arrivent dans les hôpitaux, le bilan s’alourdit : 90 morts recensés à la morgue de l’hôpital général, 20 à Kintambo, 148 blessés graves identifiés par la seule Caritas. lire la suite

23 mars 2007

La “fin de la récréation”payée au prix fort

Catégorie actualité, commentaire, Non classé

Le président Kabila, au moment de son investiture, avait annoncé « la fin de la récréation» Les Kinois ne s’attendaient certainement pas à ce que la remise en ordre prenne une telle tournure. L’épreuve de force était cependant inévitable: comment un pouvoir légitimé par des élections, soucieux de reconstruire un Etat de droit, pourrait-il tolérer une enclave au coeur de la capitale et la présence d’ hommes en armes obéissant à une autre autorité que la sienne? Sur le point, tant le chef de l’Etat que le Premier Ministre se trouvaient sur la même longueur d’ondes et les capitales étrangères ne peuvent à la fois prêcher le respect de la loi et l’éternelle négociation avec des hommes qui se sont déjà rendus coupables de nombreuses violences. Reste cependant à veiller à ce que cette intransigeance ne dissimule pas une mise à l’écart de l’opposition.
lire la suite

23 mars 2007

La de Kinshasa

Catégorie actualité, Non classé

Les événements de Kinshasa enseignent qu’il ne faut pas se fier aux apparences : à première vue, les tirs d’armes lourdes qui ont secoué Kinshasa jeudi et vendredi sont le résultat d’une opération de rétablissement de l’ordre sur le Boulevard du 30 Juin. lire la suite

23 mars 2007

Bemba dénonce la

Catégorie Non classé

ENTRETIEN

Réfugié à l’ambassade d’Afrique du Sud, Jean-Pierre Bemba a répondu d’une voix fatiguée aux questions du Soir. «Physiquement je vais bien, mais je constate que, pour la quatrième fois, j’ai été attaqué. C’est peut-être cela, la cohabitation à la congolaise… »
Sans faire allusion au comportement agressif de ses hommes qui dès le matin étaient sortis sur le boulevard du 30 juin, le sénateur Bemba rappelle que «vers 11 heures ma résidence a été attaquéepar des militaires envoyés par Kabila. Je lui ai envoyé un message pour demander que cela cesse mais je n’ai pas été entendu. Vers 18 heures, sur les ondes de Radio Okapi, j’ai appelé au cessez-le-feu, mais les combats ont continué et cette nuit, à 3 heures du matin, alors que ma résidence le long du fleuve, qui avait été bombardée, était complètement détruite, je me suis résolu à demander l’asile à l’ambassade d’Afrique du Sud, pour ma famille et moi. J’ attends encore mes enfants qui se trouvent toujours à l’école belge. Depuis que je suis ici, je n’ai évidemment plus le contrôle de mes troupes.»
lire la suite

23 mars 2007

Des civils dans la nasse de Kinshasa

Catégorie actualité, Non classé

Au moins deux civils tués, plusieurs blessés, dont un Belge, quelque 350 élèves et enseignants de l’école belge et 90 élèves de l’école française obligés de passer la nuit sur place, sinon pris en otages par des soldats incontrôlés : la situation à Kinshasa s’est brusquement dégradée, et à Bruxelles un comité ministériel restreint a été convoqué ce vendredi à 8 heures. lire la suite

21 mars 2007

Congo-Angola: où est passée la borne 21?

Catégorie actualité, Non classé

L’émoi est vif à Kinshasa : l’opposition parle déjà de « bradage du territoire national », l’Assemblée nationale a envoyé sur la frontière angolaise une mission d’enquête composée de quinze députés issus de toutes les provinces et de tous les partis politiques. Mais en Belgique aussi, la section cartographique du Musée de l’Afrique centrale a été interpellée par l’ambassade du Congo et les historiens plongent dans des documents datant de la fin du 19 eme siècle…
lire la suite

19 mars 2007

Coup de balai dans les allées du pouvoir

Catégorie actualité, Non classé

C’est à ce tournant là que l’opinion l’attendait : le président Kabila arriverait-il à se défaire de membres de son entourage compromis dans des affaires de corruption ou d’abus de pouvoir? Au vu de la première liste de nominations, la réponse est positive: le cabinet présidentiel a été quasi-totalement renouvelé. Le nouveau directeur est Raymond Tshibanda Mulongo, ancien vice-ministre du Plan dans le gouvernement de transition. Il succède à Léonard She Okitundu, élu sénateur en janvier. Ce dernier est surtout victime de sa longévité politique: il était déjà ministre des droits humains sous Kabila père et fut aussi chargé des Affaires étrangères. M. Tshibanda, un Kasaïen, sera secondé par deux adjoints, Jean-Pierre BOsonga et Louise Mayumba Kasende, chargés respectivement de la reconstruction et des questions économiques, politiques, juridiques et socio culturelles.
lire la suite