23 janvier 2009

Nkunda ramené dans sa niche

Catégorie actualité, commentaire

Lorsqu’en décembre dernier Nkunda, recevant Louis Michel, fanfaronna en disant qu’il n’avait plus besoin du Rwanda et comptait bien défier le pouvoir de Kinshasa, il était déjà perdu mais il ne le savait pas encore.
Le matin-même, avant de recevoir le commissaire européen, Paul Kagame avait pris connaissance de l’accablant rapport de l’ONU, qui dénoncait le soutien multiforme apporté a Nkunda depuis le Rwanda et il avait compris qu’en définitive le chef de guerre congolais allait lui coûter infiniment plus cher que les maigres bénéfices en terme d’influence et de sécurite frontalière.
Le verdict fut communiqué à Louis Michel: : Nkunda a perdu de vue ses idéaux du début, il se comporte comme un chef de guerre, il porte atteinte aux intérêts du Rwanda…C’était sans appel et il apparut bientôt que Kigali avait choisi la coopération directe avec Kinshasa.
Tout le reste allait découler de ce virage a 180 degrés: la visite à Kin de James Kabarebe le chef d’Etat major rwandais, le début des opérations conjointes contre les FDLR, la dissidence de Bosco Ntaganda et finalement l’éviction de Nkunda, remis dans sa niche pour avoir oublié qu il portait un collier..
Reste à observer la suite: le prix que Bosco a obtenu pour son ralliement et qui sera sans doute une promesse d’impunité qui vaudra ce qu elle vaudra, la manière dont seront pourchassés ces Hutus qui naguère combattirent pour Kabila père et fils et qui risquent une fois encore de se servir de populations civiles comme de boucliers humains…
Les jours à venir verront sans doute un nouveau triomphe de la realpolitik, la morale n’y trouvera pas son compte, ni la lutte contre l’impunité. Mais si la paix enfin se dessine, fragile et minée par les compromis et les compromissions, ces scrupules seront sans doute vite effacés…