29 avril 2009

Les bonnes résolutions des partenaires belges et congolais

Catégorie actualité

Un approfondissement ? Une accélération ? Belges et Congolais ont la satisfaction modeste et refusent de qualifier de « virage » les résolutions prises au terme de deux journées qui ont réuni les « partenaires » des deux pays afin de décider de l’avenir de la coopération belge en RDC. Cependant, si le texte de la déclaration finale a été calculé, soupesé mot par mot, au point de mettre en péril l’horaire de la journée et le départ de la délégation belge, c’est parce qu’il marque un net changement, moins par rapport aux principes que par rapport aux pratiques jusqu’à présent en vigueur.
Qu’on en juge. Les deux parties se sont engagées, s’inspirant de la « Déclaration de Paris » sur l’efficacité de l’aide, à rendre cette dernière plus efficiente, à la mettre en œuvre plus rapidement. Et surtout les Belges ont accepté de « s’aligner davantage sur les priorités et les stratégies de la RDC, aussi bien dans les secteurs d’intervention qu’en matière de renforcement des capacités locales. » Quant au Congo, il s’est particulièrement engagé dans le domaine de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption. lire la suite

29 avril 2009

Un beau cadeau de la Belgique: huit millions de manuels scolaires

Catégorie actualité

Uniforme bleu et blanc, tresses serrées et voix de stentor, les fillettes des 3e et 4e année de l’école Sainte Marie ont crié de joie lorsqu’elles ont découvert les beaux livres rouges et verts déposés au milieu de la pelouse et qui leur seront bientôt distribués par malles entières. Après les discours prononcés par le ministre de l’enseignement, par les autorités de l’école, les gamines se sont lancées dans une folle sarabande dans laquelle elles ont fini par emporter Charles Michel lui-même, qui ne boudait pas son plaisir. Il s’agît en effet d’un beau projet, lancé avec enthousiasme dans cette école du centre de Kinshasa, voisine des camps militaires et de l’académie des Beaux Arts : distribuer un manuel de français et un autre de mathématiques à tous les élèves des classes de 3 et et 4 eme primaire. lire la suite

29 avril 2009

Champagne sur le bac Inongo

Catégorie actualité

Incassable. La bouteille de mousseux a résisté à cinq lancers énergiques avant de se fracasser sur la coque du bac Inongo, inauguré par Charles Michel au port de Kinshasa. Sous les rires et les applaudissements, le Ministre a ainsi démontré que le programme d’urgence lancé dès le lendemain des élections se traduisait par une réalisation concrète et indispensable à la relance, la construction et la réhabilitation de dix bacs qui, traversant lacs et rivières, permettent de relier les différents axes routiers. Sur le bac Inongo, qui doit bientôt appareiller pour le lac Mai Ndombe, qui relie les provinces du Bandundu et de l’Equateur, des tracteurs neufs, des véhicules attendent déjà le jour du départ. Ce bac devrait bientôt permettre de traverser le lac sur une longueur de 40 km, ce qui désenclavera les populations riveraines et reliera à Kinshasa les provinces de l’Ouest du pays. Les autres bacs seront installés à Ilebo, Lisala, Luozi, Mbandaka. Ce projet de la coopération belge rappelle qu’au Congo, même si les Chinois ont déjà entamé plusieurs chantiers routiers, les véritables axes de communication demeurent les voies d’eau, ce réseau serré qui relie savane et forêt, de véritables avenues liquides qui ont besoin d’être sillonnées par des bacs, des baleinières, des pousseurs afin de transporter d’une province à l’autre hommes et marchandises.

29 avril 2009

Charles Michel est confronté aux griefs des Congolais

Catégorie actualité

Même s’ils veulent tourner la page et normaliser les relations avec la Belgique, les Congolais ont démontré à Charles Michel qu’ils avaient de la mémoire et qu’ils n’avaient rien oublié des griefs déjà exprimés l’an dernier à propos de la coopération belge, qu’ils estiment trop lente et trop dispersée.
Certes, avec Raymond Tshibanda, Ministre de la Coopération régionale, qui a ouvert avec Charles Michel la réunion du « comité des partenaires » le ton reste courtois, les propos sont feutrés. Mais le message délivré par cet homme qui, voici peu, était encore le directeur de cabinet du chef de l’Etat est on ne peut plus clair : «aux relations privilégiées doit correspondre une coopération exemplaire » Autrement dit, les Belges pourraient mieux faire…Et le ministre de poser subtilement quelques questions brûlantes : les experts nationaux, chargés de former des homologues congolais, sont ils les meilleurs, les plus qualifiés, les mieux à même de transférer leur expérience ? Ces mêmes experts n’ont-ils pas tendance à se concentrer dans la capitale, où ils se retrouvent à 40 sur un total de 53 ? N’ aurait on pas intérêt à songer aussi au développement de l’intérieur du pays ? lire la suite

22 avril 2009

Pour Louis Michel il faut renforcer les structures politiques en Somalie

Catégorie actualité, interview

Une conférence inte(nationale consacrée à la Somalie s’ouvre cette semaine à Bruxelles. Louis Mivchel définit ses ambitions.

Quel est l’objectif premier de cette conférence ?

Il faut amener la communauté internationale à sortir de ce que j’appelle la «fatigue » somalienne, la sorte de lassitude que suscite ce pays depuis trop longtemps. L’amener à croire qu’il est possible de faire confiance au gouvernement actuel, qui siège à Mogadiscio, dont le président, le Premier Ministre sont des gens qui travaillent…

Il faut reconnaître que l’Europe n’a pas eu beaucoup de chance avec les gouvernements qu’elle soutenait auparavant et qui ne quittaient pas Nairobi… lire la suite

22 avril 2009

L’étau se resserre sur Pascal Simbikwanga

Catégorie actualité

L’étau se resserre autour de Pascal Simbikwanga, toujours détenu à Mayotte. Ce ressortissant rwandais, membre de l’Akazu, (le groupe qui rassemblait les proches du président Habyarimana), et considéré comme l’un des pires tortionnaires de 1990 jusque 1994, était arrivé à Mayotte suivant une piste désormais classique : depuis le Congo, il avait gagné le Kénya, puis les Comores d’où il s’était rendu à Mayotte, territoire français. C’est là qu’il avait été arrêté l’automne dernier sous un chef d’accusation passablement bénin : trafic de faux papiers. Il fait l’objet cette fois de deux procédures conjointes : une plainte a été déposée en France par le Collectif des parties civiles au nom des victimes du génocide et, à Mayotte, le Procureur général de la République a lui aussi pris l’initiative d’une enquête pour faits de génocide. Pascal Simbikwanga, qui aurait pu être remis en liberté dans les semaines à venir, restera donc en prison et son dossier sera probablement transféré à Paris.
D’ici là, les autorités judiciaires de Mayotte recevront peut-être d’autres témoignages, qui nourriront l’enquête que le Parquet a fait ouvrir à son encontre et c’est le 30 avril prochain que le tribunal supérieur d’appel devrait statuer sur son sort.

20 avril 2009

En Somalie, les pirates pollueurs ne sont pas sanctionnés

Catégorie actualité

Il aura fallu que des navires occidentaux, chargés de pétrole et de containers, soient arraisonnés au large de la Somalie pour que ce pays retrouve soudain une visibilité qu’il avait perdue depuis 18 ans et que l’on se rende compte des conséquences que peut entraîner la faillite d’un Etat. lire la suite

20 avril 2009

Congo: la majorité refait son unité

Catégorie actualité

]La longue crise ouverte par la démission de Vital Kamerhe, qui avait présidé avec brio l’Assemblée nationale depuis les élections de 2006 s’est enfin terminée : le professeur Evariste Boshab, qui était depuis 2007 le président du parti majoritaire PPRD (parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie) a été élu dès le premier tour avec 329 voix sur 484 députés sortants lors du renouvellement de tout le bureau de l’Assemblée nationale. Son principal rival, François Mwamba du MLC (Mouvement pour la libération du Congo, le parti de Jean-Pierre Bemba) a recueilli 75 voix. lire la suite

19 avril 2009

“Personne n’est venu au secours des Casques bleus belges”

Catégorie actualité, interview

Lorsque Ngarambe arrive devant la maison d’Agathe, il aperçoit les Casques bleus belges. « Ils avaient quitté leur véhicule, ils parlaient avec des Rwandais, mais sans violence. Nous, on nous avait dit que les Belges avaient abattu l’avion du président. On nous avaient dit aussi que ceux qui gardaient la maison d’ Agathe étaient ceux là même qui avaient commis l’attentat… »
L’homme est formel : « nous étions dans une zone sécurisée, il n’y avait pas d’Interhahamwe, seulement des militaires de l’armée régulière. Ils entouraient la voiture des Belges, parlaient avec eux, calmement… »
Les Belges n’auraient donc pas pénétré dans la maison du Premier Ministre, tenté de la protéger ? « Non, le commando a eu l’astuce de passer par l’arrière de la maison, alors que les Belges restaient dehors, devant la parcelle… Les gendarmes rwandais qui gardaient Agathe n’ont rien fait non plus. » lire la suite

19 avril 2009

“J’ai vu le corps d’Agathe Uwilingyimana”

Catégorie Non classé

En avril 1994, Michel Habimana passait ses vacances à Kigali.
« Etudiant à l’Université de Nyakimana, j’étais aussi sous- lieutenant et j’étais venu à Kigali pour les vacances de Pâques. Ma famille, elle, était restée à Butare dont je suis originaire. Je logeais à l’ESM (Ecole supérieure d’état major), tout près du camp Kigali et du ministère de la Défense. »
Dans la soirée du 6 avril, l’annonce de l’attentat contre l’avion d’Habyarimana ne surprend pas tout à fait les étudiants : «le journal Kangura avait déjà écrit que le président allait être tué, mais je n’avais jamais imaginé que cela irait aussi loin, qu’on tuerait aussi le petit peuple, les femmes et les enfants…Bien sûr, nous avons tous attribué cet attentat à l‘opposition, au FPR… » lire la suite