30 septembre 2009

L’Afrique des idées reçues ou comment s’en débarrasser

Catégorie commentaire, Non classé

Au vu des images et des discours qui circulent, l’Afrique noire, au Sud du Sahara, se réduirait donc à ces enfants-soldats ceinturés de cartouches, ces malades du Sida allongés sur des grabats, ces immenses camps de réfugiés cernés par les milices, ces cités insalubres où rode la violence…Dans le meilleur des cas, elle serait symbolisée par ces paisibles villages de brousse où, comme le disait à Dakar le président Sarkozy, « le paysan africain vit avec les saisons, ne connaît que l’éternel recommencement du temps rythmé par la répétition sans fin des mêmes gestes et des mêmes paroles. Dans cet imaginaire, il n’y a place ni pour l’aventure humaine, ni pour l’idée de progrès…. »
Pourquoi, lorsqu’il s’agît de l’Afrique, homme politiques, publicistes, communicateurs, écrivains, journalistes, s’autorisent ils encore ces clichés qui réduisent le continent à quelques mots clés : violence, corruption, misère, dictatures, guerres civiles, mais aussi nature exubérante, forêts vierges, sens de l’hospitalité, joie de vivre… Un livre publié voici quelques années, « l’Afrique des idées reçues » (sous la direction de Georges Courade, éditions Belin), secoua l’opinion, suscita des débats. Depuis lors, les esprits ont repris leur cours paresseux et réhabilité les mêmes lieux communs, sans tenir compte d’une évidence :l’Afrique noire n’est pas homogène mais multiple, dans ses paysages, ses économies, ses régimes politiques, ses populations. lire la suite

30 septembre 2009

Les Congolais veulent se réapproprier leur histoire

Catégorie actualité

Ancien ambassadeur de la République démocratique du Congo à Bruxelles, Jean-Pierre Mutamba est, avec l’historien Isidore Ndaywel, l’une des deux « têtes pensantes » du Commissariat général chargé de préparer les manifestations du 50eme anniversaire de l’indépendance. Le comité exécutif de ce commissariat sera dirigé par le général Kalume Numbi, réputé pour ses qualités d’organisateur, secondé par Mme Josette Shaje, longtemps conservatrice du musée national. Détaillant la philosophie générale de cette année de commémoration, Mutamba, un proche du chef de l’Etat, exprime avant tout une volonté d’autosuffisance, la priorité qui sera donnée à la réflexion plus qu’au faste : « le50eme anniversaire sera d’abord l’affaire des Congolais, l’occasion de mener une réflexion sur nous-mêmes : qui nous sommes, d’où nous venons et surtout quels sont nos projets pour l’avenir. Il s’agît de dresser, avec lucidité et sans complaisance, et aussi sans accuser personne, une sorte d’état des lieux de notre pays, dans différents domaines, la santé, l’éducation, l’agriculture…Cet anniversaire devrait aussi être l’occasion de nous projeter dans l’avenir : comment allons nous gérer une ville comme Kinshasa qui, d’ici dix ans, pourrait compter vingt millions d’habitants ? » lire la suite

7 septembre 2009

Bataille pour l’Unesco, le favori est contesté

Catégorie actualité

Feutrée, à fleurets mouchetés, la bataille pour l’Unesco s’ouvre cette semaine : du 7 au 23 septembre, le Conseil exécutif, composé de 58 Etats membres débattra de la succession du Japonais Matsuura Koichiro, qui occupe depuis dix ans le poste de secrétaire général de l’organisation. A la fin de ces « primaires » un candidat sera présenté à l’approbation des 193 Etats membres de la Conférence générale de l’organisation. lire la suite