23 février 2018

Les manifestants chrétiens ne seront pas seuls

Catégorie Non classé

Sans être découragés par la répression qui a frappé les marches du 31 décembre et du 21 janvier, les catholiques du Congo se préparent, dimanche 25 février, à répondre une nouvelle fois à l’appel du Comité des laïcs chrétiens (CLC) qui organise une nouvelle journée de manifestations qui, comme les précédentes, se veut pacifique et non violente. Estimant qu’il faut « barrer la route à la dictature », les organisateurs réclament des élections libres, transparentes et apaisées et ils exigent que, conformément aux promesses de décrispation, les prisonniers politiques soient libérés. « Le moral est bon » nous assure l’un des organisateurs, l’historien Isidore Ndaywel « et cette fois nous bénéficions du soutien d’autres églises, les protestants nous appuient ouvertement tandis que les musulmans ont publié un communiqué démentant qu’ils aient été opposés à notre démarche ». Les organisateurs redoutent cependant des troubles sinon des provocations. En effet, une organisation dénommée « les jeunes du PPRD », qui affiche un soutien sans faille au président Kabila, a annoncé que ses membres se rendraient dans les églises « afin de prévenir des risques de troubles de l’ordre public ». Le parti présidentiel estime en effet que l’opposition et en particulier l’UDPS (Union pour la démocratie et le progrès social) a rejoint l’initiative des catholiques pour la noyauter et son président Papy Pungu Lwamba assure que «le pays est victime d’un complot ».