27 mai 2018

Médecins du Monde aux côtés des victimes de Panzi

Catégorie Non classé

Lorsqu’en 2014 le Docteur Mukwege reçut le Prix de la Solidarité, décerné par la Fondation Saint Pierre, dépendant de l’établissement bruxellois, il ne ramena pas seulement 40.000 euros à l’hôpital de Panzi dont il est le médecin directeur : il découvrit à Bruxelles un partenaire qui allait devenir évident, Médecins du Monde. Depuis des années, cette ONG active dans les pays du Sud mais aussi auprès des sans papiers, des migrants échoués dans la capitale de l’Europe travaille en étroite collaboration avec Saint Pierre, hôpital de référence à Bruxelles.
C’est donc tout naturellement que MDM et son directeur Pierre Verbeeren proposèrent à Panzi de l’aider à gérer les fonds alloués par l’organisme européen d’aide humanitaire ECHO, de rechercher d’autres sources de financement et, sur place, de mettre en place une cellule spécifique, destinée aux patientes dites SVS (survivantes des violences sexuelles). Il s’agît d’un projet autonome au sein de l’hôpital, qui offre aux patientes une prise en charge complète, incluant donc la gratuité des soins et du séjour et qui prend en compte un volet psycho social qui prend une importance croissante.
A Panzi aujourd’hui, le combat s’est élargi : il ne s’agît plus seulement de soigner les femmes, de les rétablir sur le plan psychologique et de les aider à se réinsérer dans leur famille, leur milieu d’origine. Il faut aussi agir sur le plan juridique, identifier les violeurs et les faire condamner. Il faut aussi, à terme, obtenir une indemnisation pour les victimes…Longue est la route…