24 juin 2018

Quatre Français arrêtés au Burundi

Catégorie Non classé

Quatre Français arrêtés au Burundi

Quatre Français, accusés d‘escroquerie en matière de télécommunications ont été arrêtés à l’aéroport du Burundi, alors qu’ils se préparaient à repartir vers la France ou vers Bangui, la capitale centrafricaine. Entendus par le service national de renseignement ils ont été écroués séparément dans plusieurs prisons du pays. Un cadre burundais, considéré comme proche du pouvoir et des services de renseignement et ancien directeur de l’Office national des télécommunications, Donatien Ndayishimye a également été arrêté. Les quatre Français, tous ingénieurs, représentent une société de télécommunication. Selon leur avocat au Burundi Me Sagatwa, les quatre Français étaient venus à Bujumbura pour des travaux d’équipement. Cependant, actionnaires majoritaires de la société de communication ITS Hong Kong, ils n’avaient encore touché aucun dividende ce qui les avait menés à faire le déplacement à Bujumbura. L’un des détenus est Laurent Foucher, homme d’affaires français propriétaire de plusieurs affaires en Afrique et entre autres de Telecel à Bangui, un pays où il a fondé une « académie de presse centrafricaine » et il est aussi patron de Telecel Globe. Quant à Jean-Christophe Viguier, il est le représentant des actionnaires majoritaires de la société ITS Hong Kong, une société spécialisée dans la terminaison des appels internationaux entrant et sortant. Comme Laurent Foucher il est détenu à Rumonge dans le Sud du Burundi.
D’après les observateurs, cette affaire à propos de laquelle l’ambassade de France s’est refusée à tout commentaire s’apparente plus à une affaire d’intimidation qu’à une escroquerie.