8 novembre 2018

Une boule puante sur le Docteur Mukwege

Catégorie Non classé

Avant même le début de la campagne électorale, on peut s’attendre à ce que la RDC soit le paradis des fake news… La dernière en date ressemble plutôt à une boule puante, lancée contre une icône, le Docteur Mukwege, qui recevra en décembre prochain le prix Nobel de la paix. Qu’on en juge : signée « Flashinfo »relayant un certain « E.G. Pour TVCom » des informateurs jusqu’à présent inconnus faisaient savoir que mercredi matin une « violente altercation » avait opposé, à Bruxelles, dans les salons de l’hôtel Hilton (qui s’appelle depuis longtemps The Hotel et qui ne se trouve pas à saint Josse mais soit…) l’ancien gouverneur Moïse Katumbi et le Docteur Mukwege. Le médecin chef de Panzi aurait traité l’opposant d’ « incapable » et de « lâche »et le pugilat aurait obligé la police belge à intervenir tandis que la directrice de la police aurait même été giflée !
Rien de tout cela n’est vrai ; au moment des faits allégués, le docteur se trouvait à Bukavu aux côtés de ses malades, Moïse Katumbi a démenti dans un tweet et il n’est certainement pas homme à se comporter de la sorte tandis que la direction de l’hôtel envisage de porter plainte. Bref, il s’agît d’une fake news, d’une information fausse mais qui a été largement diffusée sur les réseaux sociaux qui deviennent de plus en plus des instruments de pollution des esprits. Reste à savoir d’où vient le coup. Si les « services » congolais sont évidemment montrés du doigt (mais sont ils réellement aussi bêtes ?) d’autres manipulateurs de l’opinion peuvent exister : des jaloux, des zélotes du régime qui croient bien faire, des « agités du bocal », Congolais ou étrangers…Tout ce qu’il faut retenir, c’est que les passions peuvent mener à la violence, mais aussi à l’imbécillité et pire encore, concilier les deux. Sur Internet, devenu un champ de bataille sans frontières, tous les coups sont permis. Et impunis.