14 mai 2020

Droit de réponse – Lydie Omanga n’est pas une parente de l’épouse de Kamerhe et n’a pas été convoquée pour une audition

Catégorie Non classé

Nous avons reçu de Me Diane Protat, conseil de madame Lydie Omanga, le droit de réponse suivant : « Madame Lydie OMANGA, Directrice de la communication du Président de la république démocratique du Congo Monsieur Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, n’a aucun lien de parenté avec Madame Amida SHATUR. Elle n’a jamais fait l’objet d’une quelconque audition par les autorités judiciaires dans le cadre de leur enquête sur de supposés détournements de fonds imputés à Monsieur Vital KAMERHE ».

Dans l’article publié le 17 avril 2020 sur le blog « les carnets de Colette Braeckman » hébergé par le site du journal Le Soir et intitulé « les juges sont les artisans du grand coup de balai de Tshisekedi »sont citées un certain nombre de personnalités qui auraient été convoquées par l’autorité judiciaire enquêtant sur des détournements de fonds présumés dans le cadre du programme des 100 jours du président Tshisekedi.
Dans l’énumération des personnalités convoquées pour des auditions figurait Mme Lydie Omanga, Directrice de la Communication de la Présidence de la République. Son nom suivait celui de Mme Amida Shatur-épouse Kamerhe-et de sa sœur, dont le nom n’est pas cité dans le texte. Pour éviter toute confusion, nous aurions du écrire « la sœur de cette dernière » et même interrompre la phrase par un point, voire passer à la ligne. Cette précaution aurait permis d’éviter que Mme Omanga n’apparaisse à tort comme une parente de M. Kamerhe ou de son épouse. Il nous a été confirmé en outre que Mme Omanga n’a été ni convoquée, ni auditionnée par les autorités judiciaires congolaises.
Avant de diriger les services de communication de la présidence, Mme Omanga avait été conseillère en communication auprès de M. Kamerhe, après avoir été, à Paris, journaliste et directrice de publications.
Même si notre faute de ponctuation a pu induire en erreur des lecteurs pressés et que nous n’aurions pas du avaliser la convocation mentionnée par certains organes de presse congolais, nous espérons que la personnalité et la carrière de Mme Omanga sont suffisamment connues, en RDC et à Paris, pour empêcher toute regrettable confusion.