Archives for posts with tag: tournage

Dans nos rêves, le journaliste part sur le terrain. Caméra au poing, carnet de note à la main, et micro entre les dents. Rah ! J’aimerais bien!

Malheureusement, ce n’est pas tout.

Loin de là en fait. (Lire la suite…)

Seconde IVG que nous avons pu filmer, ce lundi. Une ado de 16 ans accompagnée de sa mère et de son copain, qui a accepté très facilement notre présence dans le cabinet médical. On prévoyait un tournage “facile”, donc. Sauf que la jeune fille a eu un mal de gueux, qu’elle a pleuré, et qu’elle a pas mal saigné. Et que deux médecins ont dû se relayer pour parvenir à aspirer la grossesse dont elle ne voulait pas. Gros moment de malaise pour nous, Joan derrière la caméra, et moi à la perche. Que faire? Partir? Rester? Notre immersion dans cet acte médical est-elle irrespectueuse? Nous sommes finalement restés, sans faire de bruit, histoire que la patiente nous oublie et ne rajoute pas à sa douleur l’angoisse de se rappeler qu’elle est filmée.

Enfin, “filmée”… Juste ses pieds (et la jolie charlotte en plastique dans laquelle ils sont emballés) et ses mains. (Lire la suite…)

Ouf, cela fait déjà dix jours que je n’ai plus écrit. Le temps passe (trop) vite.

Que s’est-il passé ces derniers temps? Déjà, le webdocu avance (heureusement qu’il ne recule pas, déjà). La semaine passée, Myriam et moi avons eu l’occasion de filmer… une IVG (interruption volontaire de grossesse). Argh (comme dirait Myriam). Je ne m’attendais pas à ça. La proposition m’a prise au dépourvu.

Bon, par contre, c’est génial pour nous ! Quelle chance d’avoir pu y participer pour notre webdocumentaire. C’est déjà compliqué de filmer avec les patientes pour des entretiens avec des psys ou des médecins, alors une opération. Chaud ! (Lire la suite…)

Deuxième jour de “vrai” tournage. Aujourd’hui, on a pris le train (sait-on jamais que la voiture voudrait retomber en panne à cause d’une malédiction indienne liègeo-localisée).

Que dire de cette journée? Que ça avance (heureusement). Lentement, mais sûrement. Aujourd’hui nous avons pu participer à un autre accueil avec une autre psychologue. Incroyable de voir comme l’accueil d’un psy n’est pas celui d’un autre. Très enrichissant.

On a aussi refait quelques confessionnaux, mais le point à retenir de cette journée, c’est que nous avons enfin le sentiment d’être intégrés. L’ambiance se détend, notre présence se fait oublier, et l’équipe commence à nous connaître et nous faire confiance. Tout bon, donc. Mais la tâche n’est pas finie pour autant, et il reste encore beaucoup à faire ! (Lire la suite…)

Le gros a commencé hier. Et non, je ne parle pas de moi, je parle du tournage ! Le gros du travail a (enfin) démarré. On ne l’espérait plus.

Lorsqu’on est arrivé vers midi, c’était un peu la course au centre Louise Michel (c’est toujours la course là-bas). Trois accueils étaient prévus dans l’après-midi, mais il fallait encore que la patiente accepte que l’on filme. Une a refusé, une n’est pas venue, et la dernière a enfin accepté… à 16h30. On a donc failli revenir bredouille. Un peu démoralisant, mais ouf ! Rien de tout cela.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=LIHqt_eKzQw] (Lire la suite…)

On parle des coulisses, de ses sentiments, des impressions, mais pas encore de l’aspect technique. Comment travaillons-nous à ce webdocumentaire, avec quel matériel?

Pas simple, et plein de rebondissements. Impossible d’avoir du matériel ultra professionnel, il faut donc gérer avec ce qu’on a, essayer de trouver du matos à prêter (ce qui ne fonctionne pas souvent), etc.

Bref, on fait avec les moyens du bord, sans pour autant faire quelque chose d’absolument dégueu. Il faut pour ça être innovant, et ne pas avoir peur de tester de nouvelles choses. En l’occurence, on filme avec… un appareil photo ! (Lire la suite…)

Voilà … nous avons commencé les premières prises de ce webdocumentaire. Pour faire les choses dans l’ordre, nous avons débuté par la fin !! Le tournage des bonus. Ce jeudi matin, tournage des Confessionnal … les 5 protagonistes du webdocu sont passés un par un dans le Confessionnal. Filmés devant un mur de couleur verte… Myriam le Mac sur les genoux !! Joan derrière son Canon et Fabrice à la caméra pour le making-off. Quelques questions soumises aux 5 travailleurs du planning familial. Une seule prise pour chacun. Parfait ! Spontanéité… Matinée réussie. Les premières photos et vidéos suivront bientôt…

Fabrice