De Maistre et son petit cadeau

Le gestionnaire de fortune ne gérait pas seulement la fortune de sa patronne, la sienne était aussi au cœur de certaines discussions.

17 septembre 2009. Sans pincette aucune, Patrice de Maistre réclame un cadeau. De quoi s’acheter un bateau « superflu », donc très cher, dans la discrétion la plus totale et passant donc par la filière suisse :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

23 octobre 2009. Le bateau est une idée qui trotte dans la tête du gestionnaire de fortune. Après avoir exposé l’indispensable jeu de cache-cache avec l’argent venu de Suisse par le truchement d’un banquier indélicat, M. de Maistre tient tous les détails possibles sur sa passion maritime à la disposition de la milliardaire aux écoutes :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

27 octobre 2009. Petite piqûre de rappel du gestionnaire à sa milliardaire :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

19 novembre 2009. Quand il s’agit d’obtenir en douce de quoi s’offrir le désormais fameux bateau, Patrice de Maistre en deviendrait philosophe lyrique et même poétique :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

14 décembre 2009. Noël approche, si bien qu’au détour de la conversation, le bateau revient en huitième semaine, avec toujours la prudence qui sied, dans une conversation entre une milliardaire et son gestionnaire de fortune :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

4 mars 2010. Bientôt trois mois ont passé. Le bateau est-il tombé à l’eau ? Patrice de Maistre semble avoir trouvé mieux. Il expose, avec une prudence et une détermination remarquables, ses honoraires démesurés à Liliane Bettencourt. L’homme d’argent rappelle d’abord qu’il s’agit d’une promesse datant d’un séjour sur l’île d’Arros :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Cette entrée a été publiée dans mediapart, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.