Daesh a commis 1.681 attentats depuis 2013 (carte interactive)

French mourn Paris attacks victims Depuis sa création en avril 2013 pour succéder à l’Etat islamique d’Irak et rappeler son extension en Syrie, l’Etat islamique en Irak et au Levant (Daesh) sème la terreur et la désolation.
En un peu plus de deux ans et demi, rapportent la Global terrorism database tenue par l’Université du Maryland et Wikipedia, il est à l’origine de 1.681 attentats ayant causé la mort de plus de 12.500 personnes et en blessant 13.636 autres. Au minimum : le nombre de blessés n’étant pas connu pour certaines attaques et lorsque ce bilan est approximatif, c’est le chiffre le plus bas qui a généralement été retenu.

Ses cibles ? La France bien sûr mais aussi et surtout, comme le montre la carte ci-dessous, des pays arabes, à commencer par l’Irak et la Syrie puisqu’on y dénombre respectivement 9565 et 1834 victimes d’attentats. Les exécutions, les morts et les blessés au combat, les personnes disparues ne sont pas comptabilisés. A titre d’exemple, l’Observatoire syrien des droits de l’homme a comptabilisé, entre juin 2014 et août 2015, l’exécution de 3165 personnes par Daesh en Syrie.

Les civils, qu’ils fréquentent les marchés publics, les mosquées ou qu’ils soient victimes d’embuscades sur la route, sont les premières victimes du mouvement terroriste. Ainsi les mosquées et les lieux de pèlerinages ont-ils été le théâtre de plus de 60 attentats, pour un bilan de 1200 morts environ. Policiers, militaires, membres du gouvernement et autorités locales sont aussi des cibles de premier plan.
Dans plus de 70% des attaques, des explosifs ont été utilisés, dissimulés près des lieux de rassemblement, ceinturés autour d’un terroriste, embarqués dans un avion, une voiture, un camion.

JOËL MATRICHE

Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.