Jette : Mireille Hermanus-Francq candidate bourgmestre

Le PS en campagne contre Hervé Doyen

La PS Mireille Hermanus-Francq veut déloger le CDH. © Alain Dewez

Le PS de Jette a présenté sa tête de liste pour les communales. Après avoir courtisé Fadila Laanan et Karine Lalieux, c’est sur le sol jettois que le parti a recruté son nouveau leader. Mireille Hermanus-Francq, épouse de l’échevin sans attributions jeté dans l’opposition en cours de législature (en 2009), Merry Hermanus (qui sera présent plus bas sur la liste), se présente comme candidate bourgmestre. « Contre Hervé Doyen (actuel maïeur – CDH), lui aussi candidat bourgmestre. Et c’est la première fois. Jusqu’ici, nous avions fait campagne ensemble », rappelle-elle.

Le PS local n’a pas encore dévoilé son programme. Si ce n’est de réparer l’action de la majorité en place, qu’il juge désastreuse.

Pointés, les bilans du CPAS, du Foyer jettois, ou encore en matière d’enseignement, d’emploi (montants des budgets annuels à l’appui), de sécurité, etc. Sujet populaire, le tram 9 voulu par la Région est refusé dans son tracé actuel (via la place du Miroir). Les hostilités sont lancées. Passés de 3 à 7 sièges en 2006, les socialistes envisagent le coude-à-coude avec la liste du bourgmestre (CDH-CD&V). Cette dernière présentait, voici un mois, son accord de partenariat préélectoral avec les 7 membres de la majorité. Si l’électeur le permet, les socialistes écarteront tant Hervé Doyen que son échevin Leroy, à l’origine de l’exclusion anti-démocratique de leur exclusion, estime la locale.

MARIE DE SCHRIJVER
Cette entrée a été publiée dans Jette, Région de Bruxelles-Capitale, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>