Woluwé-Saint-Lambert : la majorité des libéraux rejoint la liste Maingain

Le bourgmestre FDF Olivier Maingain présente une partie de ses colistiers. © Thierry Du Bois

Olivier Maingain avait le sourire, vendredi midi. Entouré de ses élus FDF et MR, le bourgmestre de Woluwe-Saint-Lambert a signé publiquement, avec ses partenaires, la charte qui liera tous ceux qui figureront sur sa liste pour les communales. Il le sait : peu de bourgmestres sortants bénéficieront d’une telle couverture médiatique.

Ce qu’il sait aussi, c’est que la presse n’était pas là pour les détails de son bilan ou l’épure de son programme. L’intérêt allait au sort futur de ses partenaires libéraux, qui devaient décider, la veille, de rejoindre ou non la liste du bourgmestre. D’où son sourire, puisque c’est à une large majorité (15 sur 21), que les membres du comité du MR local ont adopté la charte, condition sine qua non pour bénéficier de la puissante aspiration mayorale en octobre prochain.

Les six autres, parmi lesquels le chef de groupe au conseil communal Pierre Van Der Waeren et deux autres conseillers libéraux, ont quitté la salle au moment du vote sur un texte qui énumère une série de principes notamment relatifs à la laïcité politique, aux droits de l’homme ou à l’application du principe d’égalité hommes femmes, mais aussi des éléments potentiellement problématiques (lire ci-dessous) parce que contraire à l’accord institutionnel signé par les libéraux au fédéral.

Va-t-on vers un scénario à la schaerbeekoise, où la section libérale s’est déchirée entre les partisans de la reconduction de l’accord avec le bourgmestre FDF Bernard Clerfayt et les « autonomistes » qu’on dit téléguidés par la volonté d’une future alliance avec Laurette Onkelinx ? Les premières réactions ne semblent pas l’indiquer. D’abord, parce que la porte d’Olivier Maingain reste ouverte aux six libéraux qui se sont levés au moment du vote… à condition qu’ils signent la charte. Concernant les autres, les fidèles au bourgmestre, il ne semble pas, au MR, qu’on soit pressé de les exclure. On est loin en tout cas, du côté de la cheffe de la régionale bruxelloise du MR, Françoise Bertieaux, des postures martiales prises à propos du différend schaerbeekois. On met plutôt l’accent sur « l’autonomie des sections » chère au MR. D’ailleurs, à Schaerbeek, c’est « différent ». Là, « il a fallu intervenir : le MR était divisé ; il y a un litige ».

Courbe rentrante

Reste évidemment la charte. « Cela pose évidemment un problème », explique-t-on du côté de Françoise Bertieaux, sans pour autant agiter la menace d’une sanction. Même si on se montre plus véhément chez le patron des libéraux, Charles Michel – « Olivier Maingain insulte les libéraux en leur demandant de s’engager à respecter des valeurs comme les droits de l’homme » –, on préfère rappeler, encore une fois, que c’est Olivier Maingain qui a tiré le premier, en déclarant qu’il interdirait à ses troupes de faire liste commune avec les libéraux, sauf dans les entités où le FDF avait le mayorat. Mais, pas plus que Françoise Bertieaux, le président du MR n’entend, apparemment, menacer les signataires de la charte d’excommunication.

Un signe d’apaisement général ? Menacés en termes peu voilés d’exclusion du MR s’ils persistaient à vouloir faire liste commune avec le bourgmestre FDF, Bernard Clerfayt, certains libéraux schaerbeekois se félicitent en tout cas d’entendre leur hiérarchie, à l’unisson, défendre le « principe de l’autonomie communale ».

La charte

Les extraits qui fâchent

« La Liste du Bourgmestre contribuera à toute initiative visant à créer un lien territorial avec la Wallonie en vue de renforcer la Fédération Wallonie-Bruxelles. A cette fin, les communes bruxelloises doivent, par toute initiative, renforcer les liens qui les unissent aux communes de la périphérie bruxelloise et aider à faire respecter les droits des 150.000 francophones de la périphérie »

« La Liste du Bourgmestre affirme, par les mesures appropriées, le soutien des autorités communales aux bourgmestres non nommés de la périphérie bruxelloise et concourt au respect de la volonté des électeurs des communes concernées »

FABRICE VOOGT
Cette entrée a été publiée dans Région de Bruxelles-Capitale, toutes les communes, Woluwe-Saint-Lambert. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>