Tubize : Le Renouveau communal présente sa liste

Le bourgmestre Raymond Langendries emmène la liste Renouveau communal et  confirme qu’il ne compte pas passer sa dernière législature dans l’opposition

Ultime montée au front pour Raymond Langendries. © Belga

Vingt-deux des vingt-sept candidats qui composeront la liste Renouveau communal (RC) sont connus depuis dimanche. Lors d’un repas organisé pour les sympathisants, le bourgmestre Raymond Langendries a présenté l’essentiel de ses troupes. On y retrouve onze des douze conseillers communaux et échevins sortants, ce qui démontre la volonté de présenter une équipe d’expérience et d’œuvrer dans la continuité.

 Il y a quelques nouveaux venus comme Michel Briké, le patron de Clown Kea, ou encore Pierre Dekeuleneer, actif dans le milieu associatif et Grand Bailly de la confrérie de la bière du Betchard. Les cinq cases laissées vides devraient accueillir des personnalités qu’on n’attend pas forcément. « À ce stade, on doit garder quelques places non attribuées, confirme M. Langendries. De même, l’ordre au sein de la liste n’est pas encore fixé. Nous avons fait notre annonce tôt parce que nous avons des nouveaux de qualité, qui ont envie de prendre le temps pour faire une bonne compagne. Les électeurs sauront ainsi qui fait quoi. »

Les électeurs sauront aussi que malgré les intentions affichées par le MR local de refonder une liste unifiée, des personnalités étiquetées libérales resteront au RC. Comme l’échevine Jeanine Lens, exclue par les instances du parti réformateur après avoir déclaré son affiliation au FDF, mais on retrouve aussi Henri Borremans, MR déclaré et assumé, sur la liste du maïeur. « Henri est un fidèle », commente M. Langendries.

Il est vrai que dans le combat qui s’annonce, avec dans le camp d’en face une gauche qui se dit réunifiée, mieux vaut compter sur un maximum d’alliés. Raymond Langendries le dit sans détour : il s’agit de sa dernière campagne communale et il compte bien décrocher un quatrième mandat de bourgmestre. Et s’il échoue, il ne se voit pas, à 68 ans, passer six ans à jouer les contestataires sur les bancs de l’opposition.

« Mais on a un bilan à présenter, Tubize a beaucoup changé et nous voulons continuer à mener la politique qui fait qu’aujourd’hui, notre ville a retrouvé un rayonnement qu’elle avait perdu, continue le maïeur. Nous voulons faire de Tubize une commune respectée, moderne, avec un nombre d’habitants qui permettra de rendre tous les services que les Tubiziens peuvent attendre. »

Ce qui implique de continuer à avancer dans de grands dossiers initiés lors de cette législature qui s’achève : la réhabilitation du site Duferco à Clabecq, la zone d’économie mixte de Saintes, la réaffectation du site Mondi qui offre 3 ha à développer au centre-ville… Une continuité dans les projets qui implique aussi une identité de vue entre les membres d’une future alliance de majorité. La liste Développement solidaire (DS) du premier échevin Alain Rosenoer et de la présidente du CPAS Najat Modhad est clairement le partenaire privilégié.

Cette dernière était présente à la présentation des RC : « Nous nous sommes soutenus mutuellement, on a construit ensemble, et nous avons envie de voir ensemble nos projets porter leurs fruits, confirmait-elle dimanche. Nous préparons notre liste aussi, avec nos spécificités puisque nous défendons des valeurs de gauche, mais avec l’objectif de continuer avec le RC. »

VINCENT FIFI
Cette entrée a été publiée dans Région wallonne, toutes les communes, Tubize. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>