Ath : Stéphane Delfosse s’engage auprès du MR

Survivant de la catastrophe de Ghislenghien, Stéphane Delfosse repart au combat.

Je ne suis pas qu'une victime de la catastrophe de Ghislenghien assure Stéphane Delfosse. © Coralie Cardon

Plus qu’un survivant, Stéphane Delfosse est un combattant. De ses batailles, il a gardé les cicatrices, mais aussi et surtout la détermination. La catastrophe de Ghislenghien l’a privé de sa passion, son métier de policier. Mais il lui a repris la vie. Huit années et deux procès-fleuves plus tard, il tourne la page sur cette maudite torchère et s’engage dans un autre combat, la politique. L’habitant d’Isières figurera sur la liste MR aux élections communales à Ath.

Pourquoi vous engager en politique ?

Mon engagement est un peu anormal dans le sens où je n’aurais jamais pu l’envisager si j’avais poursuivi une carrière professionnelle normale. En tant que policier, il est interdit d’afficher ses opinions politiques. Mais voilà, ma carrière s’est brutalement interrompue ce 30 juillet 2004 à 8 h 54 et j’ai été mis à la retraite en 2010. À 43 ans, il me fallait envisager la vie autrement. Comme policier puis dans le monde associatif, j’ai souvent été confronté à des choses difficiles. Cela m’a donné le goût pour la chose publique.

Le choix du Mouvement réformateur s’est fait naturellement ?

Oui, comme délégué syndical SLFP (Syndicat libre de la fonction publique), j’étais déjà plus proche de l’idéologie du MR. Mais j’ai été convaincu par le fait que le débat d’idées est réellement possible dans ce parti.

Ce n’est donc pas un combat contre les autorités communales d’Ath et le PS ?

Pas du tout. Je ne ferai pas campagne contre les autres mais bien pour les habitants. Pour Ghislenghien, j’ai toujours respecté la présomption d’innocence et bien m’en a pris (l’ex-bourgmestre et le secrétaire communal PS ont été poursuivis mais acquittés lors du procès, NDLR). Par ailleurs, quand j’étais délégué SLFP, je côtoyais souvent les autorités communales et nous arrivions toujours à un consensus. Je suis quelqu’un de constructif et ouvert.

Ne craignez-vous pas de n’être perçu que comme une victime de l’explosion ?

C’est sûr que je ne peux pas le cacher, je mettrai une cagoule s’il le faut ! (rires) Ghislenghien fait partie de ma vie, c’est ainsi mais j’ai d’autres choses à montrer.

Notamment votre franc-parler…

Je suis connu pour ma franchise, c’est vrai. Et cela peut faire peur, notamment en politique. Mais je rappelle aussi que j’ai été gendarme. La discipline, ça me connaît. Je saurai me plier aux exigences d’un parti mais sans me renier.

Et vous êtes apte à assumer un mandat si l’électeur le décide ?

Il ne faut pas aller trop vite mais oui, je suis prêt. Je me suis au préalable renseigné auprès de mes collègues car j’ai une perte d’autonomie indéniable, mais ils m’ont rassuré sur ce point.

Quels seront vos sujets de prédilection ?

La préservation de la qualité et du cadre de vie à Ath et ses villages. Nous avons une magnifique commune qui attire chaque année de nouveaux habitants, il faut veiller à ce qu’elle soit toujours agréable pour les générations futures notamment en anticipant des problèmes de mobilité et de sécurité.

SANDRA DURIEUX
Cette entrée a été publiée dans Ath, Région wallonne, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Ath : Stéphane Delfosse s’engage auprès du MR

  1. LALOUX Alain dit :

    Salut Steph. Félicitations pour ton nouveau départ. Je suis de tout coeur avec toi.

  2. suikers Jacqueline dit :

    bravo Stéphane pour ton courage et ta dédermination car en politique pas tjs facile ton article est très bien et très réel Tu peux compter sur ma voix et bien d’autres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>