Schaerbeek : Ecolo et le CDH s’allient avec Bernard Clerfayt

Denis Grimberghs et Isabelle Durant font alliance avec Bernard Clerfayt. © Thierry du Bois

Il ne manquait que l’annonce officielle et la photo de famille. Hier, la liste du bourgmestre Bernard Clerfayt (FDF), Ecolo et le CDH ont annoncé leur alliance pour les élections communales du 14 octobre prochain à Schaerbeek.

« La Liste du Bourgmestre – qui comprendra des candidats issus du FDF, du MR et des indépendants –, la liste Ecolo-Groen et la liste CDH partagent des envies convergentes pour poursuivre le développement de Schaerbeek. Elles s’engagent à travailler ensemble, si l’électeur le permet, dans la transparence, dans le respect de la bonne gouvernance, des principes de solidarité et de respect de l’électeur », ont annoncé Bernard Clerfayt, Isabelle Durant (Ecolo) et Denis Grimberghs (CDH) dans une déclaration commune.

Pour rappel, il y a six ans, le même type d’accord avait été signé, mais dans l’ombre, par le CDH, Ecolo et le PS de Laurette Onkelinx, fraîchement débarquée à Schaerbeek. Les élections avaient alors consacré la Liste du bourgmestre (42 % des voix), avec laquelle Ecolo avait finalement décidé de poursuivre sa collaboration, reléguant le PS et le CDH dans l’opposition.

La séparation du FDF d’avec le MR est venue, depuis, modifier la perspective. La régionale bruxelloise du MR ne souhaite pas que ses troupes fassent liste commune avec l’ancien partenaire amarante. Les libéraux schaerbeekois sont cependant divisés. Seuls l’échevin Georges Verzin et trois conseillers communaux ont entendu les injonctions de Françoise Bertieaux, la présidente du MR bruxellois, et annoncé récemment vouloir faire une liste séparée de celle du bourgmestre… qui laisse de son côté sa porte ouverte.

Les sécessionnistes se condamnent-ils à l’opposition, aux côtés du PS ?

En cas de copier-coller des votes de 2006, la majorité actuelle, tenant compte du « départ » de 4 MR et de l’arrivée de 5 CDH, compterait 29 sièges, soit un de plus que les 28 actuels, sur 47.

Mais ce calcul, à six mois du scrutin, ne tient évidemment pas compte du choix futur des Schaerbeekois, comme le rappelle Yves Goldstein, le chef de file du PS local, autour duquel on a donc tressé le cordon sanitaire : « De notre côté, nous nous remettons au choix de l’électeur et n’excluons aucune alliance ».

Fabrice VOOGT
Cette entrée a été publiée dans Région de Bruxelles-Capitale, Schaerbeek, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>