Bastogne : Jean-Pierre Lutgen renonce à se présenter

Jean-Pierre Lutgen n'affrontera pas son frère Benoît, président du CDH

Il était attendu par certains et, surtout, redouté par d’autres. Le duel fratricide entre Benoît Lutgen et Jean-Pierre Lutgen n’aura pas lieu, à Bastogne. Le président du CDH ne se retrouvera pas face à son frère, patron de l’entreprise Ice Watch, pour la course au mayorat. Jean-Pierre Lutgen renonce à enfiler l’habit de tête de liste du MR. Il en a informé les responsables locaux du parti avant Pâques. Motif de ce désistement : les conditions pour se lancer dans la bataille ne sont pas réunies.

« C’est dommage car nous avons beaucoup travaillé à un projet avec lui », indique Jocelyne Olivier, porte-parole du MR de Bastogne. Cette échevine ne s’étendra pas trop sur les circonstances liées à la décision de Jean-Pierre Lutgen. Elle constate juste qu’il n’a pas été beaucoup question de politique depuis l’annonce d’un possible duel Lutgen-Lutgen, en janvier. Le MR lui-même s’était tiré une balle dans le pied : deux de ses membres – ils ont été sanctionnés par le comité local – avaient publiquement redouté cet affrontement.

Peu de temps après, le PS luxembourgeois, pourtant au sein de la majorité avec les libéraux à la commune, indiquait qu’il entamait des négociations avec… Benoît Lutgen. Or, Jean-Pierre Lutgen avait réclamé l’union sacrée autour de lui. C’était loin d’être le cas. Le MR a préféré miser sur Isabelle Leclercq, échevine depuis quelques mois. Elle a accepté de relever le défi, même si elle doit encore obtenir l’aval du comité local.

« Sans Jean-Pierre Lutgen, dont je peux comprendre le raisonnement, nous avons forcément moins de chances. Je me retrouve face à une machine de guerre politique, un Terminator ! Tout le monde prédit, c’est vrai, sa victoire », souligne la future tête de liste.

Isabelle Leclercq ira cependant sans rougir affronter le président du CDH. « Nous avons un bon bilan. Et puis, Benoît Lutgen, il sera les trois quarts du temps ailleurs qu’à Bastogne… Moi, j’y vis et j’y travaille », lance-t-elle. La campagne électorale est enfin ouverte dans la localité ardennaise.

Nicolas DRUEZ
Cette entrée a été publiée dans Bastogne, Région wallonne, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>