Rixensart : une alliance entre les anciens AC et IC

Pour une liste NAP-MR ou, à défaut, une Liste du Bourgmestre

Jean Vanderbecken rallie derrière lui les anciens AC et IC répartis jusqu'ici sur trois listes. © René Breny

Comment s’appellera la liste formée autour du bourgmestre Jean Vanderbecken à Rixensart ? Ce dernier ne cache pas que vu « une majorité de MR sur la liste », il pencherait plutôt pour une appellation NAP-MR. Ou, à défaut, une Liste du Bourgmestre. Tout dépendra de la position de la fédération du MR du Brabant wallon, son président Jean-Paul Wahl nous indiquant qu’il n’avait encore « reçu aucune demande à ce sujet » et qu’à tout le moins, « les candidats MR pourront toujours se présenter comme réformateurs. »

Quoi qu’il en soit, c’est sans doute Joseph Moreau de Melen et Paul Hanin qui doivent être contents. Les anciens bourgmestres décédés de Rosières pour le premier et de Genval, puis du grand Rixensart pour le second, voient aujourd’hui leurs enfants se réconcilier à la veille des élections communales.

Les anciens membres des Intérêts communaux et de l’Alliance Communale, répartis depuis au sein de trois formations (Nouvelle Alliance Pluraliste, Alliance Communale et Liste du Bourgmestre-MR) ont, en effet, après un an de négociations, officialisé leur volonté d’aller ensemble aux élections. C’est le résultat de la décision de Jean Vanderbecken d’apparaître sur la liste MR lors des dernières élections régionales avant qu’un ennui de santé ne l’oblige à laisser sa place à Patricia Lebon.

La constitution de la liste doit suivre dans les prochaines semaines. Deux certitudes. C’est le bourgmestre NAP Jean Vanderbecken qui mènera la liste, suivi par l’échevine NAP Patricia Lebon. Pour le reste, neuf autres conseillers et échevins actuels des trois formations seront présents, dont Vincent Garny, Chantal de Cartier d’Yves, Olivier Cardon, Jean-Pierre Ruelle, Bernard Remue ou Sylvie van den Eynde-Cayphas.

« Une majorité de droite-centre, à majorité libérale, mais avec l’appui du CDH, comme Rixensart en rêve depuis trente années, commente Jean Vanderbecken, qui aurait bien voulu avoir sur sa liste Jean Stéphenne, le patron de GSK. Tous les candidats ont la volonté de travailler ensemble pour répondre aux défis de demain, en matière sociale, de logement, de mobilité, de finances. »

De quoi constituer une majorité absolue ? À voir le soir du 14 octobre. La liste n’exclut déjà aucune alliance et précise même que la constitution du nouveau groupe n’a rien à voir avec une quelconque mésentente dans la majorité actuelle de la NAP avec le PS et Écolo : « Que du contraire même puisque c’est la première fois depuis longtemps qu’une majorité fonctionne réellement dans Rixensart. »

Une grande absente de cette nouvelle liste, l’ancienne sénatrice-bourgmestre libérale Jacqueline Herzet. Pour des raisons personnelles, elle ne souhaite pas réagir pour l’instant. Elle peut en tout cas compter sur le soutien d’Arnold Rambout et d’Alain Decastiau. Quant à Isabelle Schmit, elle change de commune et ne sera donc plus candidate.

Jean-Philippe DE VOGELAERE
Cette entrée a été publiée dans Région wallonne, Rixensart, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>