La N-VA débarque à Bruxelles : « L’électorat ne lui est pas favorable »

La N-VA se présentera dans 10 communes bruxelloises. Pour Pascal Delwit, il y a peu de chances que le parti nationaliste gagne autant d’électeurs qu’en Flandre.

La N-VA présentera des listes dans au moins 10 communes bruxelloises lors des élections communales d’octobre prochain. « Nous voulons un ancrage à Bruxelles », a déclaré le président du parti, Bart De Wever.

Pour Pascal Delwit, politologue à l’ULB, le poids de la N-VA est moins fort sur l’électorat bruxellois que sur l’électorat flamand. « Aux élections fédérales de 2010, la N-VA a obtenu 28 % en Flandres et seulement 18 % à Bruxelles », explique le politologue. « On peut comprendre pourquoi le parti nationaliste se focalise surtout sur la Flandre. »

Pour Pascal Delwit, la N-VA aura de grandes difficultés à percer dans la capitale. « L’électorat bruxellois n’est pas favorable à la N-VA », argue Delwit. « C’est d’autant plus vrai que la N-VA n’a eu de cesse de critiquer Bruxelles ces dernières années. »

Si la N-VA n’est présente dans aucun conseil communal bruxellois, elle espère percer dans l’une des 10 communes. Bart De Wever a précisé qu’il est fort possible que son parti se présente dans d’autres communes bruxelloises.

« La N-VA ne décrochera pas facilement des sièges »

Mais comme l’explique Pascal Delwit, il est très difficile pour un parti flamand d’obtenir des sièges à Bruxelles. Si les autres partis bénéficient de partenariats avec des partis francophones, la N-VA fait cavalier seule. « À Bruxelles, il n’y a que 10 à 11 % d’électeurs flamands. La N-VA n’a aucun correspondant francophone. Sans partenariat, elle se retrouve seule aux élections communales. Le parti de Bart De Wever ne va pas décrocher de sièges très facilement », conclut Pascal Delwit.

La N-Va peut-elle devenir la première force flamande à Bruxelles?

  • Non (53%, 893 Votes)
  • Oui (45%, 750 Votes)
  • Sans avis (2%, 33 Votes)

Total Voters: 1 676

Loading ... Loading ...

MAILYS CHARLIER

Cette entrée a été publiée dans Anderlecht, Auderghem, Berchem-Sainte-Agathe, Bruxelles, Bruxelles-ville, Etterbeek, Evere, Forest, Ganshoren, Haren, Ixelles, Jette, Koekelberg, Laeken, Molenbeek-Saint-Jean, Neder-Over-Heembeek, Région de Bruxelles-Capitale, Saint-Gilles, Saint-Josse-ten-Noode, Schaerbeek, Uccle, Watermael-Boitsfort, Woluwe-Saint-Lambert, Woluwe-Saint-Pierre. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à La N-VA débarque à Bruxelles : « L’électorat ne lui est pas favorable »

  1. Olivier dit :

    Pascal Delwit : “Aux élections fédérales de 2010, la N-VA a obtenu 28 % en Flandres et seulement 18 % à Bruxelles”. “Seulement”? Vraiment?

    Le pire, c’est qu’il le dit lui-même : “À Bruxelles, il n’y a que 10 à 11 % d’électeurs flamands. La N-VA n’a aucun correspondant francophone. Sans partenariat, elle se retrouve seule aux élections communales. Le parti de Bart De Wever ne va pas décrocher de sièges très facilement”

    Donc, il y aurait eu 8 à 9 % de Bruxellois francophones en faveur de la N-VA. Je serais curieux de savoir combien de flamands ont voté francophone, tiens…

    En fait, si on remplace la poutre de Pascal par des lunettes de vue, on se dit que Bart pourrait faire un tabac!

  2. Frankyboy dit :

    Totalement illogique!!! il vise une Flandre indépendante et vient proposer des listes à Bruxelles… Pourquoi ne propose-t-il pas dès lors des liste au pays Bas et en France???

  3. FreddeJette dit :

    Il paraît que Bart a trouvé son slogan pour Bruxelles… Walen buiten !

  4. Eric dit :

    Le but de la NVA est de faire des voix dans l’électorat flamand. Etant donné que cette formation politique passe pour bon nombre de nos compatriotes flamands pour le sauveur de la cause, et par conséquent elle est en excellente position pour rafler des voix aux partis traditionnels qui sont considérés comme des traites et des vendus qui se sont mis à plat pour obtenir des postes. L’attitide calimero de la NVA aura facile de lui apporter des voix. N’oublions pas que le système à bruxelles permet une certaine sureprésentation flamande par rapport a la représentation réelle, bref il s’agit d’un calcul qui risque de lui rapporter gros.

  5. Motia dit :

    Qu’il reste en flandre !

  6. catherine dit :

    @Eric : tout à fait d’accord
    @ Motia : c’est un peu radical comme remarque ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>