Lasne : le CDH devient le Renouveau lasnois

Albert Dalcq poussera une nouvelle liste d’ouverture

A 70 ans, Albert Dalcq pousse la liste Renouveau lasnois pour conquérir un dernier mandat. © René Breny

Cela devient une habitude. Depuis 1994, ils changent de nom à chaque élection. Après le Renouveau communal, Avenir et le CDH, voici le Renouveau lasnois. Une constante néanmoins : la présence du pointilleux conseiller communal Albert Dalcq, l’un des rares mandataires qui connaît tous les dossiers sur le bout des doigts. À 70 ans, ce sera son dernier mandat. Il poussera la liste.

Le Renouveau lasnois se veut une liste d’ouverture. Si elle est conçue sur les cendres du CDH (cinq membres), elle a attiré des sympathisants libéraux, socialistes et apolitiques. Tous sont rassemblés par un objectif commun : redynamiser la gestion communale « plombée par 30 ans de majorité absolue du MR (17 sièges sur 23), clame Albert Dalcq. Ce n’est pas sain. La gestion doit être davantage prospective. La majorité ne fait que gérer les affaires courantes. »

Treize des vingt-trois noms sont connus. Les deux conseillers sortants poursuivent l’aventure, dont Catherine Bedoret. Le président de la section locale du CDH, Philippe Andrianne (57 ans), par ailleurs secrétaire politique du Mouvement social des aînés, sera tête de liste. Ce sera ses premiers pas en politique. Pour le reste, on retrouve Raymonde Boquet, Philippe de Biolley, Christianne De Coene, Sonia de Crane, Claire Delloye, Julos Lomba, Emmanuel Mulliez, Marek Slawecki, Véronique Struye de Swielande et Bruno Woitrin. La liste reste ouverte aux candidatures.

Parmi les grands axes du programme, la politique du logement occupe un large chapitre. « Cela passe par une révision du Règlement communal d’urbanisme, fait remarquer Catherine Bedoret. Il est aujourd’hui impossible d’avoir des logements d’une ou de deux personnes. C’est insensé. Il faut aussi une vraie politique sociale. »

Le Renouveau lasnois espère que le match Rotthier-Defalque fera perdre quelques plumes aux MR, sans parler de l’arrivée éventuelle d’une liste FDF. Comme à chaque élection, l’objectif est de rentrer dans la majorité. « Notre travail dans la minorité a été efficace, estime Philippe Andrianne. Mais il est temps de passer dans l’action. On veut retrouver nos cinq sièges, comme en 1994 et jouer un rôle. » Depuis cette date, les listes successives n’ont fait que perdre des plumes, passant de cinq sièges à quatre puis à deux. Le Renouveau lasnois arrivera-t-il à inverser la tendance ?

Xavier ATTOUT
Cette entrée a été publiée dans Lasne, Région wallonne, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>