Linkebeek : Damien Thiéry est candidat à sa succession

 Après six ans de déchirure, l’union francophone renoue

Damien Thiéry est sur le point de réussir l'union des francophones à Linkebeek. © Belga

Le divorce MR-FDF pourrait entraîner l’élection d’un échevin flamand (N-VA) à Crainhem et Wezembeek-Oppem, où les deux ex-alliés, enlisés dans la négociation d’une liste d’union, risquent de se retrouver sur des listes concurrentes (Le Soir de mercredi). A Linkebeek, par contre, le maïeur ff Damien Thiéry (FDF) est sur le point de réussir l’union francophone, y compris avec le MR…

En 2006, alors que le FDF était encore fédéré au MR, il y eut deux listes francophones à Linkebeek. Les libéraux qui n’avaient pas rallié la liste du bourgmestre, avaient présenté leur propre liste. Ils ont siégé six ans dans l’opposition.

En 2012, et malgré le divorce MR-FDF, les libéraux du cru ont « harmonisé leurs violons », dixit l’échevin MR Paul Sedyn, et choisi la liste du maïeur où figureront 5 FDF, 4 MR, 2 PS et 4 indépendants. L’accord devrait être officialisé lundi.

Le FDF a quitté le MR car celui-ci a signé l’accord institutionnel qui implique la scission de BHV et fixe de nouvelles règles pour la nomination des bourgmestres des communes à facilités. Comment, dès lors, concilier les points de vue MR et FDF sur la gestion locale ?

En prévision des élections communales, le FDF avait présenté une « charte de valeurs et de principes démocratiques » pour la confection des listes. Charte qui a connu des « adaptations », selon les communes.

Damien Thiéry, vice-président du parti, préfère parler de « protocole de respect des valeurs communes » auquel devra adhérer chaque candidat de sa liste : « Je ne veux dépendre d’aucun parti ni de qui que ce soit. Ce protocole, je l’ai rédigé moi-même. Il défend les valeurs dont j’ai besoin à Linkebeek pour fonctionner sans ennui au niveau communautaire. »

Explication : M. Thiéry veut faire admettre par tous ses colistiers, dès le départ, que les conseillers communaux pourront s’exprimer dans leur langue au conseil. Un point qui avait posé problème au cours de cette mandature.

Ce protocole prévoit aussi l’organisation d’une consultation populaire sur l’appartenance à la Région bruxelloise, la ratification de la convention-cadre pour la protection des minorités nationales et la reprise de l’enseignement fondamental francophone de la commune par la Communauté française.

Et la langue d’envoi des convocations électorales ? Damien Thiéry annonce qu’il se concertera avec ses collègues des autres communes à facilités en vue d’adopter une position commune à cet égard.

Michelle LAMENSCH
Cette entrée a été publiée dans Linkebeek, Région flamande, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Linkebeek : Damien Thiéry est candidat à sa succession

  1. Mertens Marc dit :

    Jh’abite notre petite suissedepuis 4 ans et m’y sens si bien !
    Pour les élètions communales, il n’y a pas photo pour moi.
    Etant modéré et respectueux de tous, je pensais naîvement que les dernières légilatives avec la crise a plus longue au niveau mondial nous aurait amené paix communautaire. Force m’est donc de constater qu’il n’en est RIEN et que les insultes et bruits de bottes continuent à fuser.
    Notre dernier rempart, c’est Damien et ses amis car, malgré toutes les tracasseries que lui soumettent les flamingants, il continue à faire son travail, ses courriers dans nos boites en attestent, il ne produira jamais aucun propos qui pourrait être mal vu ou mal être interprétés par les flamigants, et cela est une force !
    Pour les prochaines élections, laissons venir les flamingants du Tak etc sans prêter attention ni de suiuvre ler regard haineux pleins de morve car ils sont une insulte au peuple flamand qui est modéré. Il y a la brocante, la fête du quartier…
    Je ne crains pas, je tente de m’exprimer en flamand, mon apprentissage de la langue est assez difficile à mon âge, 62 ans et, comme de plus, vous savez qu’une surdité partielle, comme Elio Di Rupo, me barrent le chemin. C’est avec plaisir que j’échange des mots de flamand, mon interlocuteur m’aidera. Mais si on essaye de m’imposer a aboyer flamand, ce sera NON, Neen !
    .Go Damien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>