Arlon : une voie royale pour le CDH et pour Vincent Magnus ?

Le premier échevin PS André Perpète est plein d'espoir à la tête d'une liste d'ouverture.

Y aura-t-il dans le chef-lieu un « effet Magnus », du nom de ce physicien allemand qui explique le fonctionnement de certains modes de propulsion… Et si l’on se réfère à l’étymologie latine, magnus signifie grand, super. Enfin, pour les astrologues, les « Magnus aiment être admirés, sont disciplinés, ambitieux, autoritaires et pleins de vitalité. » Quel programme !

C’est que Vincent Magnus a débarqué sur le haut de l’échiquier CDH fin 2011 pour en être, après vote de la locale, la nouvelle tête de liste, suite au retrait du bourgmestre Raymond Biren. Pour espérer insuffler un nouveau dynamisme maïoral après une législature sans brise. Catastrophe pour les échevins Anne-Catherine Goffinet et André Balon. Il a fallu quatre mois pour recoller tant bien que mal les morceaux. Le CDH est là, la fracture aussi. Mais le CDH – qui présente sa liste aux médias ce vendredi – veut rester le groupe fort d’Arlon. Il a, à ce titre, une longueur d’avance. Reste à voir ce que l’électeur décidera en termes de voix de préférence.

Les autres ? Arlon aura cette particularité de partir avec 4 nouvelles têtes de liste. Exit ou changement de dossards des Biren (CDH), Larcier (PS), Lambert (Ecolo) et Charlier (MR). Au PS, André Perpète change du style Larcier. Mais c’est la belle-fille de ce dernier qui sera seconde du parti à la rose. Les échevins PS restent, l’équipe s’ouvre à la diversité multiculturelle, André Perpète ne cachant pas, non sans roublardise, qu’il aimerait bien être, à la Hollande, « Moi, bourgmestre » ! Ou moi, 1er échevin… puisque la coalition CDH-PS semble être la solution la plus plausible.

Le MR espère être remis de ses éternels bleus qui l’ont assoupi dans une opposition sans tonus. Alexandre Larmoyer, fort de ses 25 ans et déjà d’une certaine expérience, espère secouer son groupe rajeuni, pour reconquérir un ou deux sièges perdus depuis 12 ans. Un beau défi et un espoir.

Enfin, Ecolo part lui aussi avec une tête jeune, Romain Gaudron, qui risque de secouer de temps à autre le conseil, différemment du duo actuel Champluvier-Lambert, qui veut poursuivre l’aventure.

Jean-Luc BODEUX
Cette entrée a été publiée dans Arlon, Région wallonne, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>