Bruxelles : Freddy Thielemans emmène une liste PS-SP.A

 Le PS présente son programme pour la Ville et entre en campagne

Le bougrmestre Freddy Thielemans et ses échevins ont dévolié le programme. © Belga

Les sept membres PS du collège de la Ville ont présenté, hier, la liste PS-SP.A pour la campagne et leur projet pour la prochaine législature. Concernant la liste, une confirmation : le bourgmestre Freddy Thielemans emmène, dans l’ordre, dans son sillage, l’échevine Faouzia Hariche, le président du CPAS, Yvan Mayeur, et les échevins Karine Lalieux, Philippe Close, Mohamed Ouriaghli et Ahmed El Ktibi. Ils sont suivis par Ans Persoons (SP.A), à la 8e place.

Mais l’objet de leur communication allait davantage à leur programme résumé par le slogan « La ville pour tous ! » et au satisfecit qu’ils tenaient à s’adresser collectivement, entendez à la majorité sortante PS-CDH. « Nous n’avons pas augmenté les impôts et les comptes confirment nos budgets toujours à l’équilibre, a ainsi rappelé Freddy Thielemans. Dans le même temps, on est allé plus loin que le projet “1.000 logements” le prévoyait et on a modernisé et augmenté le corps de police de 12 % et réalisé toute une série d’investissements. »

En matière d’éducation, le PS parle de continuer à créer des places d’école et d’instaurer un « stage civique » pour le troisième degré du supérieur (5e et 6e années du secondaire) dans des hôpitaux ou au Samu social, par exemple. Le PS plaide, par ailleurs, pour que la Ville ne renonce pas à la réindustrialisation et pour que toute une série de missions restent dans le giron public, comme la perception des taxes de stationnement, notamment parce qu’elles sont créatrices d’emploi.

Mais c’est en matière urbanistique que les socialistes entendent imprimer leur marque, à travers l’aménagement d’une série de lieux stratégiques : boulevards du centre, Sablon, Bourse et place de Brouckère… Yvan Mayeur dit rêver pour elle de Times Square, un quartier de New York parmi les plus animés au monde.

Concernant une future alliance, si le bourgmestre dit être « content du travail accompli avec le CDH », il rappelle que « cela se joue le soir des élections. » Tout en disant que « la Ville décidera pour la Ville », Yvan Mayeur a, lui, estimé que « ce qui s’est passé à Schaerbeek (NDLR : l’isolement du PS par le CDH, Ecolo et la liste Clerfayt) est inadmissible. Cela fait deux fois que Durant trahit Laurette (Onkelinx). Gimberghs, lui, a franchi le Rubicon. Ils prennent leurs responsabilités, mais nous n’allons pas oublier ce qu’ils ont fait. » « C’est gonflé de la part de donneurs de leçons », a renchéri Faouzia Hariche. « Sauf à dire que (ceux qui les donnent) n’ont plus de poids dans les structures », a ajouté Philippe Close, sans que ni l’un, ni l’une, ni l’autre ne nommât Joëlle Milquet.

Fabrice VOOGT
Cette entrée a été publiée dans Bruxelles, Bruxelles-ville, Région de Bruxelles-Capitale, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>