Nivelles : Écolo veut opérer la transition écologique

Pascal Rigot tire la liste Écolo alors que Marcel Cheron la pousse. © René Breny

Gérer une ville, c’est bien plus qu’être bon gestionnaire, c’est vouloir un changement fondamental. Écolo veut opérer la transition d’un système fondé sur toujours plus de production et de consommation vers une prospérité réinventée, dans les limites de la planète pour tous ses habitants. Et cela trouve tout son sens au niveau local. »

Le ton est donné, Écolo ne changera pas ses idées pour accéder au pouvoir. Encadrés par les deux conseillers communaux sortants puisque Pascal Rigot tire la liste et que Marcel Cheron la pousse, les candidats verts aux élections d’octobre disent vouloir participer à une majorité pour faire avancer leur conception de la société. Pour cela, ils ont défini cinq axes à intégrer dans les futures politiques communales, en faisant du développement durable un moteur (non polluant !) de leur projet. Il s’agit d’instaurer une gouvernance et une participation de chacun à la vie communale, de mettre précisément le développement durable au centre de toutes actions, de mener une politique pour tous les citoyens, d’investir dans la solidarité en augmentant le lien social, et d’améliorer la sécurité des citoyens.

Parmi les projets concrets qui s’articulent autour de ces cinq axes, on peut par exemple épingler la construction d’un parc éolien à Nivelles. Écolo se désole toujours que la motion adoptée en conseil communal et qui recommande le développement de projets éoliens citoyens n’ait toujours pas été suivie d’effets.

Les verts veulent aussi que le dossier de création d’une maison des jeunes à Nivelles sorte des limbes. « C’est un dossier en panne et clairement un raté de l’échevin de la Jeunesse, commente Pascal Rigot. C’est lui qui devait être un moteur pour faire aboutir ce projet, il nous a expliqué qu’il fallait que les jeunes prennent des initiatives mais on n’a pas senti la volonté politique… »

Écolo ne rejette cependant pas en bloc la politique menée par la majorité MR-CDH. Le dossier de la Grand-Place, pour eux, est une réussite. Et la structuration de la ville en pôles va dans la bonne direction. Reste pour les Verts à imaginer, notamment, des cheminements piétons et cyclistes pour relier ces pôles.

En ce qui concerne la liste, Pascal Rigot est suivi de la jeune Pauline Monnier (25 ans), d’Isabelle Bourlez, de Gérard Hubaux et de Vincent Carton. Objectif avoué par Marcel Cheron : prendre un, voire deux sièges de plus que les deux places occupées actuellement.

Vincent FIFI
Cette entrée a été publiée dans Nivelles, Région wallonne, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>