Rhode-Saint-Genèse : les francophones présentent leur programme

« Pas d’échevin flamand au conseil communal »

Armand de Decker, Myriam Delacroix-Rollin et Serge Kubla, bourgmestres d'Uccle, de Rhode-Saint-Genèse et de Waterloo, ont déjà exprimé leur solidarité pour le maintien des quatre bandes de la chaussée de Waterloo. © O. Papegnies

La liste d’union francophone (IC-GB) de Rhode-Saint-Genèse emmenée lors des prochaines élections communales par Pierre Rolin, conseiller du CPAS et frère de l’actuelle bourgmestre Myriam Delacroix-Rolin, a présenté son programme à la presse hier matin. « L’objectif est d’obtenir la majorité absolue et donc d’éviter qu’un échevin flamand ne siège au conseil communal », a déclaré la tête de liste. La présence d’un échevin flamand – doté d’un droit de veto – « complique la tâche de la majorité ». Le pari sera difficile à tenir. Dans le camp adverse Geertrui Windels, alias Madame Van Rompuy, mène la liste Respect et entraînera dans son sillage des candidats du SP.A, de l’Open VLD, de la N-VA et des indépendants.

Rhode-Saint-Genèse, avec ses 18.000 habitants, représente un enjeu symbolique de la politique belge. C’est dans cette commune à facilités que certains imaginent établir un corridor reliant Bruxelles à la Wallonie.

La liste du Bourgmestre, composée du CDH, du MR, du FDF, d’Ecolo et de personnalités indépendantes, a beau présenter un programme axé sur les thèmes de la sécurité, la mobilité et de la solidarité, ce sont toujours les questions communautaires qui s’imposent en toile de fond.

« Dans une commune à facilités, le bien-être ne dépend pas seulement des conditions matérielles, les facilités font l’objet d’attaques de la plupart des partis néerlandophones et génèrent beaucoup de tracasseries », explique Pierre Rolin. La liste peut tout de même se targuer d’une progression constante. En 24 ans de mandat communal, elle est passée de 13 conseillers communaux sur 25 à une majorité sortante de 18 sièges sur 25.

La liste adverse, menée par Geertrui Windels-Van Rompuy, ne dit en fait pas vraiment autre chose : « Les gens sont las des petits jeux communautaires, ce qu’ils veulent, c’est une bonne gestion », déclarait-elle dans Le Soir du 9 mai dernier.

Elle accuse les autorités communales de s’être endormies alors que dans les communes voisines « les choses évoluent ». Ce qui ne l’empêche pas d’ajouter que « si on veut une société harmonieuse, il faut du respect pour tout le monde et ici il y a du pain sur la planche ». La liste Respect publiera son programme la semaine prochaine mais le ton est déjà donné. Personne ne veut se braquer sur les questions communautaires mais tout le monde y pense.

Huit priorités du programme de la liste IC-GB

1. Préserver la chaussée de Waterloo à 4 bandes tout en réaménageant les trottoirs et veiller à maintenir l’accès vers Bruxelles.

2. Négocier un accord de coopération pour que la fédération Wallonie-Bruxelles gère l’enseignement maternel et primaire francophone ainsi que l’accueil en français de la petite enfance dans les communes à facilités.

3. Créer un guichet communal pour promouvoir une utilisation plus efficace de l’énergie.

4. Réaménager l’ancien site industriel de Novarode.

5. Rouvrir la piscine communale le plus vite possible.

6. Développer un marché hebdomadaire avec priorité aux marchands locaux et bio.

7. Construire un bassin d’orage pour lutter contre les inondations.

8. Réaménager le centre de Rhode-Saint-Genèse

STAGIAIRE
Cette entrée a été publiée dans Région flamande, Rhode-Saint-Genèse (Sint-Genesius-Rode), toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>