Schaerbeek : Charles Michel soutient la section MR

Le président du MR en personne se mouille pour soutenir Georges Verzin

Charles Michel a serré toutes les mains qui passaient, rue de Brabant. © Thomas Blairon

Eh, Monsieur Michel, il faut enlever les horodateurs ! » Le président du MR n’a pas eu le temps de répondre à l’automobiliste qui le hélait, rue de Brabant. Dommage, celui-ci l’avait reconnu sans qu’il dût, cette fois, tendre la main et dégommer son sourire électoral.

Il a bien répété ces gestes cent fois, hier après-midi, à l’occasion de sa visite de courtoisie, aux Schaerbeekois, et de soutien, à la tête de liste du MR local, Georges Verzin. L’échevin de l’instruction publique et de la culture pouvait-il rêver meilleur renfort que celui de son président… et de la demi-douzaine de journalistes, photographes et caméramen dans son sillage, pour se rappeler au bon souvenir de ses administrés ? Parce que, dans son cas, et plus largement du MR schaerbeekois, c’est bien nécessaire, surtout depuis le divorce politique des libéraux d’avec le FDF et, donc, plus particulièrement dans le chef dudit Verzin et de ses colistiers, d’avec le bourgmestre Bernard Clerfayt.

C’est qu’ils ont intérêt à en pousser des portes. Celles des commerçants, comme hier, ou des habitants, comme demain sans doute. « Des MR de Schaerbeek ? Oui, Monsieur, on en connaît : Georges Verzin (facile, il vient de sortir), Daniel Ducarme (il est décédé), Bernard Clerfayt (non justement, il est FDF et c’est un méchant), Etienne Noël (un MR, mais méchant aussi puisque resté fidèle à Clerfayt)… »

« Et quoi, il se présente à Schaerbeek, Charles Michel ? C’était pas son père ? », se demande une main fraîchement serrée. Pas facile décidément, de s’y retrouver dans le mikado schaerbeekois. La visite du président n’ajoutera-t-elle pas encore de la confusion ? Sous cape, certains ironisent. Il vaut mieux que ce soit Charles Michel que Didier Reynders, surtout rue de Brabant, encore plus couleur locale, hier dans la touffeur pré-orageuse. L’« échec de l’intégration » visait Molenbeek, mais des éclats de balle sont retombés ailleurs. « Vous savez, explique-t-on, ce quartier commerçant, par sa fonction, voterait plutôt libéral, mais il y a un travail à faire après les propos malheureux tenus pas certains au MR. »

Du travail de clarté, il y en a pour tous. Pour la majorité sortante, qui propose un énigmatique « continuons dans le changement » et qui a un accord, mais « pas devant notaire » avec Ecolo et le CDH. Pour le PS, qui aurait un accord avec le MR. Et pour le MR, on a vu pourquoi.

Bernard Clerfayt : « Le Schaerbeekois ne sera pas dupe »

Le bourgmestre de Schaerbeek, Bernard Clerfayt (FDF), s’est fendu d’un communiqué au picrate après avoir appris la visite médiatique et médiatisée du MR emmené par son président. « Ce matin, nous avons appris que l’échevine Afaf Hemamou, deuxième candidate sur la liste de Georges Verzin, organisait aujourd’hui une visite de la Maison des Femmes en présence de Charles Michel, après que ce dernier est allé saluer les commerçants de la rue de Brabant », explique Bernard Clerfayt qui déplore que « jamais le collège des Bourgmestre et échevins n’ait été prévenu de cette visite ».

Bien que Bernard Clerfayt se réjouisse « que Charles Michel, député-bourgmestre de Wavre, vienne à Schaerbeek apprécier l’excellent travail fourni par la majorité Liste du Bourgmestre – Ecolo », il « tient à faire remarquer que nous sommes en présence d’un exemple flagrant de confusion entre gestion communale et campagne électorale. Cette tentative de récupération est “ grosse comme une maison”. Gageons qu’aucun Schaerbeekois ne sera dupe ! ». Ambiance.

Fabrice VOOGT
Cette entrée a été publiée dans Région de Bruxelles-Capitale, Schaerbeek, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>