Jette : MerryLeaks, le WikiLeaks de Merry Hermanus

Merry Hermanus s’attaque au collège

Déchu de ses attributions depuis 2009, l'échevin Merry Hermanus (PS) reste très présent dans le paysage politique de la commune. © Alain Dewez

Premier échevin sans attributions, aujourd’hui dans l’opposition, Merry Hermanus (PS) espère lancer un nouveau pavé dans la mare de la majorité en place (CDH-CD&V-Ecolo-Groen-MR-Open VLD-FDF). Après son blog, le socialiste s’inspire de Wikileaks et rendra publics une série de documents via « Merryleaks », un site qui sera opérationnel le 9 juillet. Une première.

Pourquoi une telle initiative ?

On a voulu faire interdire mon blog, via une plainte déposée par le CPAS de Jette. La chambre du conseil n’a pas suivi, les attendus sont assez clairs, ils parlent d’une instrumentalisation de la guerre PS-CDH… Cela me conforte. Pourquoi ne pas utiliser les techniques modernes de diffusion de l’information pour viser une certaine transparence ?

Quels types de documents allez-vous publier ?

Des notes transmises au collège, des questions sur une série de dossiers. Il y a actuellement une centaine de documents, mais j’en ai un bon millier…

Uniquement vos courriers ou d’autres papiers internes ?

Egalement certaines réponses qui m’ont été faites, lorsqu’elles sont éloquentes. Des réponses de la tutelle régionale aussi.

Est-ce légal ?

Je respecte le droit à la vie privée des fonctionnaires, leurs noms n’apparaissent pas, seuls ceux des politiques seront visibles. Certains peuvent trouver que c’est diffamatoire, ils peuvent porter plainte, je n’attends que ça…

Quel objectif poursuivez-vous ?

Dénoncer les dysfonctionnements, que je combats depuis mon retour en tant qu’échevin, en 2006. Je veux une transparence totale. Et aussi montrer le travail que j’ai fourni, même depuis mon éviction, afin de répondre aux attaques qui disent que je ne fais plus rien depuis le changement de majorité (en 2009, le MR est entré dans la majorité afin d’en faire sortir le PS).

Ne craignez-vous pas que l’information ainsi livrée soit trop brute, indescriptible ? A qui vous adressez-vous ?

Pas à tout le monde, c’est certain. Aux citoyens qui s’intéressent à ces questions de gestion, de fonctionnement. On y lira aussi des réponses, peu sans doute, Hervé Doyen (NDLR : le bourgmestre) ayant pris l’habitude de ne pas répondre à mes courriers… Les documents sont classés par thèmes. On y trouve des chiffres et des statistiques. J’évoque par exemple la dualité toujours plus marquée de la commune, la politique sociale.

Vous êtes en campagne « anti-collège », « anti-Doyen » ? Vous sortez par la porte en étant absent de la liste du PS mais vous entrez par la fenêtre, en quelque sorte…

Oui… Cela dit, le nom du PS n’apparaît pas. Je veux que les gens sachent, le travail qui est fait et ce qui n’est pas fait.

N’avez-vous pas peur de mettre à mal une éventuelle sérénité dans la campagne, sachant que votre personnalité et celle d’Hervé Doyen cristallisent les tensions de cette législature ?

Il n’y a aucune sérénité dans cette campagne…

Le PS, s’il doit monter au collège avec le CDH, ce sera sans Hervé Doyen ?

Sans Doyen et sans Leroy (actuel échevin, indépendant), comme cela a déjà été dit.

www.merryleaks-jette.be

Marie DE  SCHRIJVER
Cette entrée a été publiée dans Jette, Région de Bruxelles-Capitale, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>