Bruxelles-Ville : Henri Simons critique la gestion de l’échevin CDH Fassi-Fihri

Le directeur PS de l’Atomium dénonce « une gestion de la culture purement clientéliste »

« Aucun projet ». L'ex-échevin (PS) est sans pitié pour la gestion de la culture par le CDH. © Roger Milutin

Victime de la mesure de rétorsion prise par le PS de la Ville lors des dernières élections à la suite de la trahison d’Ecolo qui avait déchiré son accord signé avec Laurette Onkelinx à Schaerbeek, Henri Simons, qui fut échevin à la Ville pendant 12 ans (Culture et Urbanisme), est à nouveau sur les listes, six ans plus tard. Entre-temps, le directeur de l’Atomium est passé d’Ecolo au PS. Il occupera ainsi l’avant-dernière place, avec l’ambition de devenir conseiller communal et, surtout, d’aider ses nouveaux camarades.

Quelles sont vos ambitions pour ces élections ?

J’ai envie de m’investir dans des projets sociaux et aider le groupe à retrouver une audace que j’ai eue comme échevin. Je pense que c’est pour cela qu’on m’a demandé d’être sur la liste. J’espère être élu, comme conseiller communal ou CPAS. C’est tout. Freddy Thielemans est bien entouré. Par contre, il y a des choses qui vont moins bien. Je trouve notamment que la place de la Monnaie et les zones confort autour de la Grand-Place ont mis trop de temps à aboutir.

Pourquoi ?

L’échevin de l’Urbanisme (NDLR : Christian Ceux, CDH) n’est pas porteur d’un projet solide. Il n’a pas une vue très contemporaine de l’architecture, mais il a poursuivi le mouvement vers moins de voitures. Mais réduire le nombre de voitures, c’est bien, mais ce n’est pas suffisant. Dans la prochaine législature, on doit reprendre en main la gestion de l’espace public avec des aménagements forts : les boulevards du centre et les places qui vont avec. Je dis la même chose pour le Sablon. C’est aussi sa responsabilité si cela n’a pas avancé. D’autant qu’il a la mobilité en plus, ce que je n’avais pas. Par contre, ce qui ne va pas du tout, c’est la manière dont il s’est fait ramasser par Joëlle Milquet sur le bois de la Cambre. Il est très bien ce plan ! Je ne comprends pas qu’elle ait cédé aux hurlements démagogiques. Mais je suis surtout très déçu de la façon dont la culture a été gérée…

Expliquez-nous…

Il n’y a aucun nouveau projet. Par contre, l’échevin de la Culture (NDLR : Hamza Fassi-Fihri, CDH) a mis à la porte la directrice de la Centrale électrique qui l’a appris… par sa remplaçante, qui est partie après 6 mois. Après ça il n’y a plus eu de directeur, plus de programmation. Qui a dû trouver un directeur ? Le bourgmestre. L’échevin de la Culture a aussi très mal géré la Bellone. Le directeur n’avait pas payé l’ONSS. C’était bien connu de l’échevin. En attendant, il n’y a plus de directeur. Plus de projet non plus. Autre chose : Nuit blanche. Il y a une directrice qui voulait continuer. Il en a engagé une autre pour la mettre à sa place. En fait, la culture a été gérée en pur clientélisme. Il a donné de l’argent à des ASBL sans projet. En même temps, il voulait couper les subsides de la Monnaie, il a coupé ceux du Kunstenfestivaldesarts et mis à mal ceux de Recyclart. C’est dramatique. On avait créé un festival d’automne, Maïs, qui a été sabordé. Heureusement que Philippe Close a fait le Brussels Summer Festival. C’est aussi lui qui a créé la Maison de la mode et du design, pas l’échevin de la Culture. Vraiment, je suis désespéré de la façon dont on a détricoté le projet culturel.

On vous reprochait une forme d’élitisme. Il fallait, entend-on, redonner à la culture un accent plus populaire.

On n’a pas rendu la culture moins élitiste, on a cassé des projets. Pourquoi des jeunes créateurs contemporains, que l’on peut qualifier d’élitistes et qui faisaient un beau travail avec le festival Maïs, ne pourraient plus avoir cette possibilité de le faire ? Oui c’est élitiste et Toutankhamon ne l’est pas. Je dis qu’il faut les deux ! Le type qui crée, forcément, est élitiste. Mozart aussi, au début, était considéré comme élitiste. Tout le monde trouvait Picasso fou et aujourd’hui c’est l’un des plus grands peintres du monde.

Fabrice VOOGT
Cette entrée a été publiée dans Bruxelles-ville, Région de Bruxelles-Capitale, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>