Tubize : Walter Bassegio n’est plus candidat

L’ancien Diable rouge n’était pas domicilié dans la commune le 31 juillet

Walter Bassegio ne se présentera pas sur la liste DS. © Sylvain Piraux

La politique, c’est comme le foot : il faut respecter les règles, être prêt pour les grandes occasions et se méfier des crocs-en-jambe de l’adversaire. Walter Bassegio, l’ancien Anderlechtois qui était un des atouts de la liste Développement solidaire (DS) à Tubize, vient de l’apprendre à ses dépens.

Lundi soir, l’échevin DPS Samuel D’Orazio – le fils de Roberto, le syndicaliste des Forges de Clabecq – rendait public sur Facebook le fait qu’un agent de quartier avait constaté que Walter Bassegio ne résidait pas où il était censé habiter. En clair, que ce nouvel adversaire politique que toute la Belgique connaît comme clabecquois est aujourd’hui domicilié à Braine-le-Château, dans la commune voisine.

D’Orazio, à qui ses collègues du collège communal ont décidé de retirer ses attributions il y a peu, en a remis une couche. « Si ça commence comme cela maintenant, quid après les élections ? Où vont s’arrêter toutes les conneries, tout est permis ? »

Il faut dire qu’on ne se fait pas de cadeau en politique à Tubize, et les conflits de personnes tiennent lieu de tradition locale. En 2006, quatre listes étiquetées socialistes se présentaient aux électeurs tubiziens ! Et le DS d’Alain Rosenoer (2 sièges) et le DPS de Samuel D’Orazio (1 siège) se sont alliés au RC du bourgmestre Raymond Langendries pour envoyer les autres dans l’opposition.

Alain Rosenoer n’étant plus candidat cette fois, le DS comptait sur Walter Bassegio, l’enfant de Clabecq, pour apporter des voix. Sauf que sa nouvelle maison est en construction, et qu’il réside actuellement à Braine-le-Château. Pour que sa candidature soit valable, il fallait qu’il soit domicilié à Tubize au plus tard le 31 juillet. « J’ai eu des petits soucis avec la construction, et je m’y suis pris un peu tard. C’est de ma faute, mais je suis à Clabecq depuis 32 ans, tout le monde le sait, confirme l’ancien Diable rouge. On en reste là, tant pis. Je trouve que c’est petit, de la part de certains – que je connais en plus ! – d’avoir été pleurer à la police pour vérifier mon adresse. Je suis déçu mais je ne vais pas jouer leur jeu, aller en recours… Cela ne va pas m’empêcher d’encore aider les Tubiziens. »

La tête de liste DS, Najat Mohdad, ne peut que constater le désastre. Comme Bassegio va de toute manière habiter à Tubize dans les mois à venir, elle précise qu’il reste un soutien actif, et qu’on pourrait le retrouver autour de la table du conseil de l’action sociale…

Vincent FIFI
Cette entrée a été publiée dans Région wallonne, toutes les communes, Tubize. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>