Hélécine : Rudy Cloots conduit la liste UC

Le maïeur a pris le temps de la réflexion

Le maïeur Rudy Cloots voudrait mener à bien les projets qui lui tiennent à coeur, comme la crèche et les logements sociaux. © Le Soir

Il a pris le temps de la réflexion, mais ça y est, sa décision est prise : le 14 octobre, Rudy Cloots conduira à nouveau la liste Union Communale avec l’ambition de conserver la majorité absolue et de prolonger son maïorat de six années.

« Mon premier mandat a été un investissement personnel non négligeable puisque je suis toujours actif sur le plan professionnel », souligne le candidat qui a dû jongler avec les horaires pour tenir ses engagements envers la commune d’Hélécine, l’Université de Liège, où il est professeur de chimie et dirige un laboratoire de vingt-cinq personnes, et bien sûr sa famille, puisqu’il est marié et papa d’un garçon de 10 ans.

« Il fallait que je prenne du recul et que j’envisage la question avec mes proches. Je voulais également sentir le soutien des membres de la liste. »

Le doyen de la faculté des sciences a-t-il hésité parce qu’il brigue le rectorat à l’université en 2014 ? « Pas du tout ! Je ne serai pas candidat aux prochaines élections, ce qui ne veut pas dire que je ne serai pas vice-recteur. Mais même si mes fonctions venaient à changer, je n’aurais pas moins de temps libre… »

À quoi ressemblera la liste UC dont il se pourrait que le PS soit le seul adversaire ? Derrière Rudy Cloots, on retrouvera le premier échevin Roland Claes, le président du CPAS Pascal Collin, ainsi que d’autres mandataires à la commune ou au CPAS comme Eugène Lismont, Anne Bertrand, Chantal Brievel et Philippe Henrioulle. Tous étiquetés CDH comme lui ou MR. « Mais il s’agira d’une liste ouverte, avec quelques candidats indépendants », assure le maïeur, qui ne nie pas que des contacts ont eu lieu avec des membres de la liste UNI actuellement dans l’opposition « car un terrain d’entente semble possible ».

« Le 14 octobre, je serai l’homme à abattre, c’est sûr ! », conclut celui qui s’estime fier du travail réalisé en six ans avec son équipe, mais qui aimerait disposer d’un peu plus de temps encore pour finaliser l’œuvre. « Nous avons presque rencontré l’ensemble des objectifs que nous nous étions fixés, mais nos deux plus gros projets, à savoir la crèche et les premiers logements sociaux, n’aboutiront qu’en 2013. Même si je devais me retrouver dans l’opposition, j’aimerais que l’on m’invite lors des inaugurations car, pffft !, quelle énergie cela a demandé ! »

Christian SONON
Cette entrée a été publiée dans Hélécine, Région wallonne, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>