Tournai : des parents se mobilisent pour les plaines de jeux

 Une ville peu accueillante pour les familles ?

Le toboggan du jardin de la Reine et son bac à sable ne sont pas des plus sûrs pour les enfants. © S. Durieux

Le petit toboggan rouge du jardin de la Reine fait peine à voir. Seul au milieu d’un bac à sable bien trop bas, l’unique exemplaire du genre à Tournai, n’emballe pas vraiment les rares enfants qui s’y aventurent. « La dernière fois où ma fille l’a emprunté, elle s’est éraflée le dos en tombant dans le bac », soupire Bertrand Villée. Ce père de trois jeunes enfants ne comprend toujours pas pourquoi la ville la plus étendue de Belgique (21.300 hectares) n’a pas trouvé d’espaces pour quelques balançoires et autres portiques.

« En discutant autour de nous, on s’est rendu compte que c’était une préoccupation de beaucoup de parents tournaisiens, explique-t-il. Toutes les villes de même importance voire plus petite que Tournai en Belgique et en France, disposent de plaines de jeux sécurisées et bien entretenues. Les gens sont obligés de prendre leur voiture pour aller dans les parcs situés dans les villes voisines. C’est dommage. »

Bertrand et sa femme Gwenaëlle décident alors de se mobiliser. « Nous avons lancé une pétition qui a été distribuée auprès des commerçants. D’emblée, celle-ci a recueilli plusieurs centaines de signatures. Elle a surtout permis de rencontrer d’autres personnes qui avaient aussi entrepris de faire bouger les choses. » Au total, plus de 1.000 signatures ont déjà été recueillies sur les pétitions et les pages Facebook (Des plaines de jeux dans les parcs-Tournai). Et avec d’autres habitants, Bertrand et sa femme ont mis sur pied en juillet et en septembre des « pique-niques » dans les parcs de la Ville. « Il y avait des jeux pour les enfants et diverses animations. Une petite centaine de personnes y a participé. Et nous avons reçu la visite de candidats aux élections de tous les partis. Tous ont montré un réel intérêt pour nos revendications. »

Le collectif se veut constructif. « Cela ne servirait rien de polémiquer sur ce qui a été fait ou non. Nous voulons que les choses avancent, alors ensemble, nous rédigeons un cahier d’une dizaine de pages avec des propositions concrètes d’aménagement dans la ville. Il ne s’agit pas de placer quelques balançoires par ci par-là. Le projet est global et aura plein de retombées : la création de liens sociaux et intergénérationnels dans les quartiers et les villages, l’image d’une ville agréable pour les familles et les touristes. Il y a aussi des possibilités de développement touristique autour de cela. » Le collectif devrait demander aux candidats de se positionner sur la question avant les élections.

Sandra DURIEUX
Cette entrée a été publiée dans Région wallonne, Tournai, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>