Fexhe-le-Haut-Clocher : majorité et opposition se combattent au tribunal

Le bulletin de l’USC aurait diffamé le collège communal

L’USC de Fexhe-le-Haut-Clocher va-t-elle, bien malgré elle, devoir publiquement faire l’apologie de la gestion de la majorité (MR-CDH) à quelques semaines des élections ? C’est l’espoir du bourgmestre et de ses échevins : scandalisés par un article paru dans la revue de l’USC, « Interface », au mois d’avril et n’ayant pas obtenu le droit de réponse qu’ils réclamaient, ils ont saisi vendredi le tribunal correctionnel de Liège.

En jeu, une longue critique du budget communal parue au printemps dans le toutes-boîtes qu’édite l’USC et dont les meilleurs extraits – en caractères gras dans le texte – ont été lus à l’audience : « A l’examen du budget, il y a lieu de douter du boni budgétaire », « volonté délibérée de cacher un mali budgétaire », « manipulation des chiffres », etc. De quoi irriter le collège communal, qui a d’abord réclamé de l’éditeur responsable « qu’il prenne ses responsabilités » en publiant un droit de réponse de quelques pages dans le prochain numéro d’« Interface » puis qui, n’étant pas entendu, a saisi la justice.

« J’en ai marre de cette histoire, se désole Josiane Close, alors présidente de l’USC et éditrice responsable du toutes-boîtes. Je ne comprends pas qu’on en arrive là pour un truc pareil, dans une commune de 3.000 habitants. C’est démesuré. Nous sommes en démocratie, il devrait être possible de s’exprimer sans comparaître au tribunal correctionnel. »

Fort d’un budget qui, depuis lors, a été approuvé sans réserve par la tutelle provinciale, le collège n’en démord pas, il veut son droit de réponse. A faire paraître au plus vite. « De plus, ces critiques nous ont valu de nombreuses questions des concitoyens, auxquelles il a fallu répondre, ajoute le bourgmestre (MR), Henri Christophe. Nous réclamons 1.000 euros pour ce surcroît de travail, qui seront reversés au CPAS. »

La justice pourra-t-elle obliger l’USC de Fexhe à publier un numéro d’« Interface » pour y insérer expressément un droit de réponse ? La juge devrait faire connaître sa décision le 21 septembre. Si elle donne raison au collège communal mais aussi au substitut, qui suggère une astreinte de 100 euros par jour de retard, la majorité pourra donc faire publier, aux frais de ses rivaux politiques et à trois semaines du scrutin, un long article vantant les qualités de son budget.

Joël MATRICHE
Cette entrée a été publiée dans Fexhe-le-Haut-Clocher, Région wallonne, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Fexhe-le-Haut-Clocher : majorité et opposition se combattent au tribunal

  1. Jean-Pierre dit :

    L’affaire est entendue : la majorité MR-CDH a perdu son procès. Comme quoi en démocratie, et heureusement, on peut effectivement dire ce qu’on pense s’en passer par la case prison. De toute façon, cette majorité n’a jamais hésité à “vanter les qualités de son budget” via le bulletin d’information communal, dont le coût est supporté par l’ensemble de la population via ses impôts. C’est le côté paradoxal de l’affaire : cela fait 6 ans que les citoyens fexhois socialistes paient pour que le bougmestre Christophe puisse publier sa prose…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>