Mouscron : la majorité PS-CDH aimerait être reconduite.

Alfred Gadenne, bourgmestre Cdh de Mouscron.DR

A Mouscron, tous les partis traditionnels ont désormais dévoilé leur liste. Les électeurs n’ont plus qu’à choisir. À l’hôtel de Ville, il se chuchote que la majorité en place ne serait pas contre la continuité.

PS et CDH sortent d’une troisième législature passée côté à côte. Les deux partis se partagent en effet le pouvoir depuis 1994. Et dans les couloirs de l’hôtel de Ville, il se chuchote qu’une quatrième législature du même type ne serait d’ailleurs pas exclue. Le bourgmestre lui-même le dit : « je ne suis pas contre. » On ne parle pas d’accord, mais plutôt de possibilité.

C’est qu’entre PS et CDH, on partage les mêmes vues sur certains dossiers. Au niveau socio-économique par exemple. « Nous sommes assez proches à ce niveau-là, confirme Christiane Vienne. Dans les différents gouvernements où les deux partis sont présents, nous avons des projets de société, des projets assez proches. » Alfred Gadenne, actuel bourgmestre de Mouscron, va dans le même sens. « On est ensemble à la Région depuis des années. Et nous sommes sur la même longueur d’ondes pour les choses importantes, comme la sécurité par exemple. »

C’est, selon les partis, ce qui leur permet de faire des coalitions plus facilement. Mais les deux partis ne partagent cependant pas tout, sinon ils ne feraient plus qu’un. « Nous mettons plus l’accent sur les besoins des gens, nous répartissons les aides. Le socialisme est plus partageur », estime Christiane Vienne. Sur ce point, le bourgmestre ne suit pas. Selon lui, le CDH ne défend pas des idées de la droite, mais a une position plus centrale. Pour lui, les grandes différences sont surtout religieuses. « Lorsque nous votons le budget pour la fabrique d’église. Les CDH disent oui, les membres du PS disent non ou s’abstiennent, comme les autres partis. »

Autre point de discorde : les écoles. Le Parti socialiste défend principalement les écoles communales tandis que les CDH sont sensibles au sort des écoles libres. « Nous ne sommes pas contre les écoles communales, pas du tout. Mais nous aimerions qu’il y ait plus d’égalité entre le réseau libre et le réseau communal », précise Alfred Gadenne.

Sarah LIBBRECHT
Cette entrée a été publiée dans Mouscron, Région wallonne, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>