Rixensart : Proximité Autrement veut doubler son nombre de sièges

Proximité Autrement espère profiter de son opposition constructive pour percer et passer à six au conseil communal. Photo de René Breny

Dans un paysage politique rixensartois recomposé, les listes d’opposition se réduisent à peau de chagrin lors de cette campagne électorale. Les critiques acerbes de Proximité Autrement tranchent donc quelque peu avec les paroles enjouées du PS, d’Écolo et de la NAP-MR.

Cette liste pluraliste a réalisé une belle percée en 2006 en obtenant directement trois sièges. Elle a effectué une opposition constructive, applaudissant le travail de la majorité en certaines occasions. Aujourd’hui, elle décoche néanmoins davantage de flèches qu’elle ne lance de bouquets de fleurs.

« Notre objectif est toujours de faire de la politique autrement, note le conseiller communal Etienne Dubuisson, qui sera tête de liste. Cela s’est traduit par les 250 articles écrits sur notre blog. À l’analyse, le bilan de la majorité est très pauvre. Excepté la création d’un marché à Genval et les aménagements dans le centre de Rixensart, rien n’a été réalisé. La Grande Bruyère, c’est un cadeau de la Province et le sort des papeteries de Genval était réglé lors de l’ancienne législature. »

Pour le reste, Proximité souhaite redonner un caractère de village à Rixensart, en définissant une politique d’aménagement des lotissements et en densifiant avec parcimonie. « Nous attendons depuis six ans qu’une politique soit définie en la matière », regrette le conseiller Michel Wautot, qui poussera la liste. Rayon mobilité, une planification des voiries à aménager et à sécuriser est envisagée.

Proximité se crispe quand elle évoque la situation des finances communales. « L’épargne a chuté de 50 % en six ans et le budget 2011 présente un déficit de 1,5 million, ce qui n’était pas le cas en 2006, lance Thierry Huet, 5e sur la liste. Des dirigeants d’entreprises ont été virés pour moins que ça. Et la majorité ne regarde pas les alertes du receveur communal qui prédit que la commune va droit dans le mur si rien ne change. »

Enfin, le Centre public d’action sociale inquiète. « Cela a été le lieu d’affrontements verbal et physique, note Etienne Dubuisson. Comment gérer le social dans ces conditions ? Le bourgmestre dit, enfin, que la commune ne pourra dépenser plus pour le CPAS et qu’il faudra rationaliser certains services. Mais on le dit depuis six ans ! »

Xavier ATTOUT
Cette entrée a été publiée dans Région wallonne, Rixensart, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Rixensart : Proximité Autrement veut doubler son nombre de sièges

  1. Hautekeet dit :

    Bonjour,
    J’aimerais savoir pourquoi Ecolo Rixensart ne bénéficie d’aucune publication sur votre site, contrairement aux autres formations présentes sur la commune.
    Merci de votre réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>