Namur : les priorités du PS

Les troupes d’Eliane Tillieux présentent un programme qui se veut au coeur de Namur

Le PS namurois, emmené par la ministre régionale Éliane Tillieux, décline son programme en 330 propositions. Photo de AVPRESS

Après le CDH et le MR, le PS namurois présentait ce vendredi matin, à Dave, le détail de son programme électoral. Cinq thématiques générales qui brassent tous les secteurs de la vie locale, et qui se déclinent en quelque 330 propositions précises. De tous ordres et de toutes importances : l’accélération de la mise en trois bandes de la E42 entre Fleurus et Saint-Georges (via Daussoulx), mettre en piétonnier de nouvelles portions du centre-ville, appliquer la réquisition douce des logements inoccupés, aménager le fort d’Orange en maison de l’innovation, créer un label « Miel de Namur », l’extension du zoning de Naninne…

On y retrouve des projets qui figuraient dans de précédents programmes, comme la création de la passerelle cyclo-piétonne au-dessus de la Meuse, à proximité du Grognon, ou un téléphérique. L’épaisseur du catalogue fait tout de même dire à la tête de liste Eliane Tillieux : « ceci n’est pas un programme pour une mandature mais pour plusieurs, il est évident qu’on ne pourrait jamais tout faire en six ans. »

Outre les propositions, mises en ligne sur la Toile, on notera de nombreux points de convergence avec le programme du CDH. On avait dit la même chose entre le CDH et le MR… Il n’empêche, le PS trouve que la tripartite sortante a eu des ratés : l’aménagement du Grognon, la Citadelle, et le schéma de structure. Même si Eliane Tillieux s’en défend, les attaques sont plus ciblées vers Ecolo que d’autres. Quelques petites phrases ont émaillé la matinée : « il y a une opération de branding à faire autour de la marque Namur », « on n’est pas bon en tout à Namur mais il y a des atouts, les nouvelles technologies, les chercheurs des facs », ou encore « le PS aime l’économie, cela crée de l’emploi, amène des impôts, génère des recettes. » Plus anecdotique, des candidats se sont emparés de thématiques. Prémonitoire pour un futur collège ? Déom à l’enseignement et la mobilité, Grovonius au logement, Dupuis à la sécurité…

Luc SCHARES
Cette entrée a été publiée dans Namur, Région wallonne, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>