Mons : Elio Di Rupo en meeting devant un public conquis

Elio Di Rupo prend un plaisir évident à faire campagne dans sa ville. Photos d'Alain Dewez

La militante du septième rang dans ses habits du dimanche est heureuse d’être là. Ce n’est pas tous les jours qu’elle peut assister à une prestation d’Elio Di Rupo à l’heure où d’autres vont à la messe.

A Mons, le soleil inonde les jardins du Waux-Hall où se croisent des scouts en goguette, des joggeurs en nage, les canards et les cygnes de l’étang voisin, et des candidats à la pelle. Elio a tombé la veste, comme il se doit.

Lorsqu’il s’agit d’entamer le meeting de campagne du PS local, le Premier ministre laisse d’abord Marie Meunier s’exprimer. La militante du septième rang apprend que cette demoiselle à la belle assurance sera la plus jeune candidate sur la liste, le 14 octobre. Elle sera à la vingt-deuxième place. Elle a adopté une belle devise : « La tête dans les étoiles, les pieds sur terre. » Elle a aussi dit un truc bizarre, à la fin, à propos d’Elio : « Notre premier, notre dernier, notre tout ! »

La militante du septième rang n’est pas certaine d’avoir compris, mais elle applaudit à tout rompre, et mille autres personnes avec elle. Le chien microscopique qu’elle couve sur ses genoux n’apprécie pas du tout : on lit dans ses yeux de toutou l’angoisse de la victime d’un séisme réveillée en sursaut et qui attend la prochaine réplique.

Tiens, voici Pascal Lafosse, qui s’empare du micro. Curieux, ça : ils n’étaient pas en guerre avec Elio, les Lafosse, quand Maurice dirigeait la ville ? On dirait bien que c’est de l’histoire ancienne. Pascal est tête de liste aux provinciales. Il remercie Elio pour « cette belle opportunité » qui « scelle l’unité montoise retrouvée. »

La militante du septième rang se dit que ça valait la peine d’attendre pour voir ça : la réconciliation entre les adversaires d’hier. Elle applaudit et le petit chien tressaille une nouvelle fois, cherchant la caresse qui le réconfortera jusqu’à la secousse suivante.

Quand Elio monte enfin à la tribune, son staff organise la claque, tout le monde debout. Pas simple pour la militante du septième rang avec le chien qui va penser que c’est l’heure de la promenade. Applaudissements, cris, hurlements dans la foule. Stupeur et tremblements de toutou.

Il est fantastique, Elio. Il n’oublie personne parmi « ceux qui ont tenu la ville ces derniers mois », depuis qu’il s’est installé à la rue de la Loi. « Une équipe formidable », qu’il dit. Un mot gentil pour « Maurice, mon prédécesseur », n’en jetez plus.

« Rien obtenu par influence »

C’est Elio comme on l’aime ici. Il parle du petit commerce, des poubelles, des trottoirs, de la piste de skate-board à venir.

La militante du septième rang sait l’importance de tout cela. Mais Elio transcende le genre : « Nous ne nous contentons pas de gérer à la petite semaine, nous allons de l’avant avec des projets. Nous n’avons rien obtenu par influence, nous avons tout conquis à force de travail. »

La militante du septième rang retient son souffle pour la séquence « émotion » : « Je ne comprends pas qu’on se demande pourquoi je suis candidat. J’ai toujours entretenu avec cette ville une très grande affection. La politique, ce n’est pas seulement les calculs, c’est aussi parfois les tripes. Une carrière brillante n’est pas forcément le résultat d’un plan. Elle peut exister parce que les citoyens vous ont poussé. »

Les murs de toile tremblent presque sous les bravos. Le petit chien de la militante du septième rang évite l’infarctus de peu.

Mais les deux sont sur un nuage : « Là, je vais rencontrer Obama puis Merkel, mais je prends autant de plaisir à être avec les Montois ! » Ah ! si les chiens pouvaient voter…

Éric DEFFET
Cette entrée a été publiée dans Mons, Région wallonne, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>