Frameries : Didier Donfut à nouveau maïeur ?

L'ex-ministre PS devra être le meilleur des siens et contrer le CDH

Dans un Borinage archi-rouge, Frameries continue à se distinguer : il y aura du suspense le soir du 14 octobre, au terme de six années de collaboration historique entre le PS et le CDH. En 2006, ceux-ci – respectivement 13 et 10 sièges – avaient laissé des miettes au MR (3) et à Écolo (1).

Plusieurs questions se posent. La première d’entre elle ressuscite le souvenir de cent ans de majorité absolue socialiste (1894-1994) : le PS du bourgmestre Jean-Marc Dupont peut-il obtenir 14 sièges sur 27 et envisager de conduire à nouveau seul les affaires locales ?

Deuxième interrogation, au moins aussi importante : chez les socialistes, l’ancien bourgmestre Didier Donfut, qui pousse la liste, peut-il rassembler sur son nom le plus grand nombre de voix de préférence ? En cas de victoire du PS, cela lui permettrait de ceindre l’écharpe maïorale. En 2006, il avait obtenu 1.733 voix contre 1.036 à Jean-Marc Dupont, qui vivait alors dans son ombre. Depuis 2006, celui qui fut aussi ministre wallon en a vu de toutes les couleurs, mais il pourrait bien rebondir à l’occasion de ces communales.

Troisième question : le CDH est-il en mesure de rivaliser avec le PS ? Les échevins sortants, Philippe Debaisieux et Ghislain Stiévenart, entourent la députée Catherine Fonck, chef de groupe CDH à la Chambre. L’ancienne ministre est candidate bourgmestre déclarée. La route est longue mais pas impossible.

Autre point d’interrogation : sans majorité absolue, une nouvelle collaboration PS-CDH est-elle possible ? La rivalité Donfut-Fonck la rend improbable et le CDH ne garde pas les meilleurs souvenirs de la coalition sortante, dans une commune où le PS fait la pluie et le beau temps depuis le XIXe siècle.

La rumeur framerisoise prête aux socialistes l’envie de s’allier avec le MR de Florence Van Hout. Les libéraux ont vécu une mandature 2000-2006 rocambolesque : ils ont récupéré in extremis un élu au bénéfice de la démission inespérée d’un conseiller… PS. Un signe ?

Ultime incertitude enfin : Écolo va-t-il progresser ? En 2006, Manu Disabato avait emporté l’unique siège vert. À l’époque, il était peu connu. Aujourd’hui, il est député wallon et chef de groupe à Namur. À Frameries, Écolo présentera même une liste à deux députés puisque Juliette Boulet, qui siège au parlement fédéral, figure en dernière position.

Comme d’habitude depuis vingt ans dans la cité boraine, la majorité va se jouer dans un mouchoir de poche, entre fortes personnalités.

Eric DEFFET
Cette entrée a été publiée dans Frameries, Région wallonne, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Frameries : Didier Donfut à nouveau maïeur ?

  1. Jacques Doyen dit :

    Il y a aussi moyen de voter démocratique et socialiste sans plébisciter les membres corrompus…
    Il suffit de voter uniquement par voix de préférence. c’est-à-dire cocher le nom de votre candidat SANS voter tête de liste…
    Petite astuce si vous votez pour tous les candidats PS sauf Didier Donfut, et sans voter tête de liste, cela revient à donner une voix au PS mais en enlever une à DD…
    C’est vrai aussi pour le Parti Populaire, voter pour tous les candidats sauf pour Ducrot et Waselinck, c’est donner sa voix au PP sans la donner à D&W…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>