Rixensart : « Libéral », une liste soutenue par Jacqueline Herzet

Rixensart Une ambition de quatre sièges et d’une majorité de centre-droit

Tous les libéraux de Rixensart n’ont pas rejoint la liste NAP-MR du bourgmestre Jean Vanderbecken. Certains, comme le conseiller sortant Jean-Pierre Ruelle et son épouse Fabienne Vanderlinden, ont même fait la démarche en revenant finalement auprès de ceux qu’ils considèrent comme les leurs. « Libéral » est ainsi une liste menée par Jean-Pierre Leblanc, déjà candidat il y a six ans, et poussée par le conseiller sortant Alain Decastiau. L’ancienne bourgmestre Jacqueline Herzet soutient les vingt-sept candidats.

« Dans ma carrière, j’ai dû souvent changer mes cartes de visite, sourit celle qui fut présidente des Femmes libérales et qui espère encore servir sa commune au CPAS. J’ai commencé au PL pour terminer au MR, en passant par le PRL, le PRL-FDF et le PRL-FDF-MCC ! Alors même si la fédération a préféré accorder le sigle MR à l’autre liste, cela ne change rien pour nous, qui sommes et restons des libéraux convaincus. »

Axel de Donnea, conseiller sortant, enchaîne : « Quand le bourgmestre Jean Vanderbecken a lancé les négociations, il était question d’une liste essentiellement libérale. On a vu au fil du temps qu’elle prenait de plus en plus des accents CDH. Cela sortait du cadre prévu… »

Et Jean-Pierre Leblanc, directeur d’école à Uccle, de pousser la barre de « Libéral » à quatre sièges, et plus si la population le souhaite ainsi, et d’inviter à une coalition de centre-droit au lendemain des élections : « C’est bien d’avoir fait du shopping dans notre liste. il faut maintenant montrer qu’on a vraiment envie de proposer une vraie force de centre-droit attendue par la population. Nous sommes, nous, prêts à en faire partie. »

Le retour de la perle

Respect et rigueur seront les maîtres mots des candidats qui souhaitent que les Rixensartois puissent profiter d’un environnement sécurisé, avec des voiries impeccables et ouvertes à tous les moyens de locomotion. Voilà qui doit aussi passer par une limitation de la densification des logements, la création d’une régie autonome du patrimoine, un enseignement et des services communaux de qualité et des finances communales saines : « Pas comme ce déficit de 1,5 million d’euros que nous subissons depuis trois ans. Ce qui est loin des réserves financières dont Rixensart disposait encore il y a six ans quand nous étions au pouvoir. » Bref, au total, Libéral souhaite que « Rixensart retrouve son surnom de “Perle” des Ardennes brabançonnes ».

La liste se compose de : 1. Jean-Pierre Leblanc. 2. Geneviève Ernaelsteen. 3. Axel de Donnea. 4. Fabienne Vanderlinden. 5. Jean-Pierre Ruelle. 6. Bénédicte Linard. 7. Eugène De Jongh. 8. Claude Spinoit. 9. Marie-Claire Courtois. 10. Quentin Harel. 11. Alain van Gorp. 12. Chantal Perigny. 13. Nicolas Moschopoulos. 14. Christiane Libert. 15. Daniel Gaspar. 16. Elyane Tchétchéroff. 17. Roger Baiwir. 18. Nicole Meunier-Hordies. 19. Josette Warzée. 20. Eric Jacobs. 21. Catherine Leblanc-Papij. 22. Christine Kremer. 23. Michel Waesmans. 24. Marie Debroux. 25. Dominique Melange. 26. Pierre Wattiez. 27. Alain Decastiau.

Jean-Philippe DE VOGELAERE
Cette entrée a été publiée dans Région wallonne, Rixensart, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>