Saint Gilles : les enjeux majeurs du scrutin

La prison de Saint-Gilles

C’est le dossier urbanistique majeur de ces prochaines années. On le sait, l’actuelle prison de Saint-Gilles (et Forest) sera vidée de ses occupants qui déménageront à Haren à l’horizon 2016. Il faudra donc réaménager ces 9 hectares, propriété du fédéral. Charles Picqué verrait d’un bon œil la création de maisons uni, bi ou tri-familiales ainsi que des immeubles à 3 ou 4 étages ou encore des équipements collectifs (école, crèche…). « Il faut créer un quartier exemplaire d’un point de vue architectural et énergétique. Et sûrement pas un ghetto pour riches », avertit le CDH Vincent Henderick. Ecolo partage cette exigence à laquelle il ajoute : « Il faut lancer un concours international et un processus participatif. Le pouvoir public doit s’assurer la maîtrise foncière, pourquoi pas en rachetant les terrains avant de les revendre, via le droit de superficie, comme l’a fait l’UCL à Louvain-la-Neuve ? »

La sécurité

Le CDH, les verts et le FDF s’accordent sur ce point, la petite délinquance au quotidien reste un fléau. Et le trio de pointer le manque de policiers de proximité connaissant tant le terrain que les habitants. « Il faut aussi investir dans le réseau de caméras », disent CDH et FDF. S’il est réélu, Charles Picqué annonce l’ouverture d’un commissariat décentralisé au square Jacques Franck. De son côté, Patrick Debouverie (MR) souligne qu’une trentaine d’hommes sont chargés depuis quelques mois de sécuriser la zone Porte de Hal/Midi/Bethléem. « Cela donne de bons résultats. » Le PS promet aussi l’arrivée de 9 concierges chargés, dans les quartiers, de représenter la force publique auprès des habitants et de coordonner les équipes de prévention, de propreté, mais aussi celle chargée de menus travaux de réparation sur l’espace public.

La fracture sociale

Pour le FDF et le CDH, le fossé ne cesse de grandir entre le haut et le bas de la commune « où les gens ont le sentiment d’être abandonnés », avance Fatoumata Sidibé. « Les jeunes éprouvent énormément de difficultés à trouver un emploi ; travaillons avec les employeurs locaux », propose le CDH qui souhaite aussi développer, dans tous les quartiers, les écoles en immersion. Du côté d’Ecolo, on ne pointe aucune fracture haut/bas mais une dualisation sociale tout court. « Comme le montre la hausse des dépenses au CPAS. » Les verts mettent eux aussi l’accent sur l’école. « La majorité s’est réveillée sous cette législature mais il y a énormément de retard à rattraper », souligne Alain Maron. Investir, jouable dans cette commune qui figure parmi les plus pauvres du royaume ? « Nous enregistrons un IPP moyen en hausse constante et un compte en boni de 4,5 millions prévu pour 2011, répond Patrick Debouverie. Cela nous donne donc des réserves pour investir dans les priorités que sont l’école et la crèche. »

Patrice LEPRINCE
Cette entrée a été publiée dans Région de Bruxelles-Capitale, Saint-Gilles, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>