Ciney : les listes CDH et PS sont acceptées de justesse

Le MR fut à  deux doigts de réussir un coup fumeux

La tête de liste MR, Jean-Marie Cheffert, ne veut faire aucun cadeau CDH et au PS. Photo Belga

Dans les échos de campagne, ceux qui proviennent de Ciney montrent à quel point la lutte est à couteaux tirés. Ce jeudi en fin de journée, les clans CDH et PS ont soufflé de soulagement. Le bureau électoral a tranché, leurs listes sont recevables telles que déposées. Mais ils ont eu chaud. Car un certain Jean-Marie Cheffert, tête de liste MR, avait mis son grain de sel.

Un mot sur le contexte tout d’abord pour comprendre ce qui va suivre et l’état d’animosité entre certaines personnalités. En 2006, le bourgmestre sortant Jean-Marie Cheffert s’attendait à reconduire sa majorité avec Guy Milcamps (PS). Sauf que Michel Barbeaux (CDH) a proposé le soir même des élections un olivier à Milcamps en lui offrant le mayorat, ce qu’il a accepté. Le réformateur ne pardonne pas au PS, encore mois au CDH.

Retour en 2012. Après le dépôt des listes électorales, Cheffert a déposé une note sur la recevabilité de la liste CDH parce qu’une des annexes n’avait pas été signée par les candidats. Le président du bureau a permis de signer après coup, mais une candidate en vacances en Tunisie n’a pu qu’envoyer un fax, peu clair. Le bureau a accepté provisoirement la liste mais en écartant la candidate. Ce qui cause un autre problème : la parité homme-femme n’est plus respectée. Résultat, la candidate a réécrit une lettre reprenant clairement ses engagements, amenée hier midi par un autre touriste à Zaventem où l’attendait l’échevine Christine de Prêt qui jouait les coursiers… Tout ce monde s’est retrouvé à 16 h pour l’adoption définitive ou non de la liste. Et ce fut oui.

Le MR avait aussi introduit un recours contre la liste PS. En cause, la domiciliation d’un candidat. En l’occurrence Joseph Jouant, qui était voici 6 ans sur la liste… MR. Les bleus savaient très bien ce qu’ils faisaient. Ceci dit, Jouant s’est fait domicilier à Haversin avant le 1er août.

Ici aussi, le dossier est passé.

Guy Milcamps, lui, a invité les électeurs à garder toute trace matérielle (panneaux, affiches, tracts) en cas de contrôle sur les dépenses électorales. Avec, qui sait, une petite idée derrière la tête. Comme à Ciney, les affiches bleues ont fleuri partout, il ne serait pas vraiment surprenant que le PS demande après le scrutin qu’on regarde de près les comptes du MR…

Luc SCHARES
Cette entrée a été publiée dans Ciney, Région wallonne, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>