Farciennes : un duel entre Atilla Demir et Hugues Bayet ?

 L’échevin PS Atilla Demir ne se considère pas comme un outsider

En 2006, à Farciennes, Atilla Demir avait obtenu le troisième des scores socialistes. Hugues Bayet, son colistier était quéant à lui arrivé en tête, accrochant de la sorte le mayorat dont il rêvait. Entre les deux candidats consacrés, un fossé subsistait. De plus de 600 voix.

Six ans plus tard, les deux hommes ont consolidé leur popularité. Atilla Demir au travers de ses fonctions d’échevin des Sports et au sein de la communauté turque implantée à Farciennes. Hugues Bayet en s’imposant notamment comme un bourgmestre bâtisseur, capable de ravaler le centre de la commune.

Des deux, c’est pourtant le premier qui semble avoir le plus progressé. D’où le sentiment de certains selon lequel les deux candidats pourraient éventuellement le 14 octobre prochain, à Farciennes, commune où le PS est tout puissant depuis des décennies, se disputer le mayorat. « Atilla et moi travaillons ensemble dans la même direction, évacue d’emblée Hugues Bayet, le bourgmestre sortant. Je le sens derrière moi dans la campagne. Il est populaire, dans certains milieux. Mais je crois que je le suis encore davantage. La population a notamment apprécié mon action en tant que bourgmestre. Je le ressens en parlant avec les habitants de la commune » Le 14 octobre prochain, Atilla Demir profitera quant à lui notamment des bénéfices du vote communautaire. Majoritairement, les citoyens d’origine turque, qui représentent une part non négligeable du corps électoral farciennois, devraient lui donner leurs voix.

Selon certains, au sein de la communauté, Atilla Demir est identifié, à tort ou à raison, comme celui qui a intercédé avec succès pour que les membres de la mosquée puissent bénéficier d’un parking sur un terrain appartenant à Sambre & Biesme, la société de logements sociaux. Le dossier faisait du surplace depuis plusieurs années. Il est désormais débloqué. Signe ou pas, à l’intérieur de la mosquée, une seule affiche électorale est placardée: celle du candidat d’origine turque.

« Oui, mais celle du bourgmestre devrait bientôt rejoindre la mienne, affirme Atila Demir. Il n’a pas encore eu le temps de venir. Il va le faire d’ici peu. Pour le reste, je ne suis pas un outsider. Je travaille avec Hugues Bayet et je n’ai pas l’intention d’ici à quelques semaines de lui prendre sa place de mayeur. Si mon score personnel progresse par rapport au dernier scrutin de 150 voix, je serai déjà content. »

Mathieu COLINET
Cette entrée a été publiée dans Farciennes, Région wallonne, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>