Namur : des affiches électorales qui dérangent

La gérante d’une maison close soutient la candidature d’une candidate Ecolo

Murielle Manteau, 30e de liste Ecolo et Mireille, gérante de l'Odéon.

Discret, « l’Odéon » se tient sobrement en plein centre de Namur. Seul un néon rose timide témoigne de la nature du lieu. Il s’agit de l’unique « bar à champagne » du centre-ville. Un commerce comme un autre pour Murielle Manteau, étudiante en marketing de 18 ans. Alors pourquoi ne pas y placer ces affiches électorales ? « J’ai demandé à Mireille, la gérante, si elle ne pouvait pas placer mon affiche à la vitrine de son commerce. J’ai fait ça sans arrière-pensée », explique Murielle. Pourtant, apercevoir le visage de la jeune fille exposé dans un lieu où se déroulent des rapports sexuels tarifés, voilà qui ne plaît pas à tout le monde. « Une voix, c’est une voix » « Ma sœur m’a appelé pour me demander de retirer l’affiche. Des amis pensaient même qu’on m’avait fait une blague », reprend Murielle. « J’ai entendu des commentaires du style « Pourquoi une affiche de toi à cet endroit, ce sont des p*** ». Ou encore, « de toute manière ce sont des prostituées, on s’en fout ». Les vulgarités que j’ai pu entendre m’ont choquée. Surtout lorsqu’on attaque personnellement Mireille. Je ne m’attendais pas à de telles réactions. Sous prétexte qu’une femme exerce ce métier, elle ne pourrait pas avoir d’opinions politiques ? On est en démocratie, chacun fait ce qu’il veut. Pour moi, il n’y a pas d’électeurs de seconde zone. Une voix, c’est une voix. » Le débat est posé. Les politiciens peuvent-ils négliger ces électeurs de seconde zone, sous prétexte qu’elles exercent un métier moralement discutable ?

Pour Murielle, la question ne se pose pas. « Moi, je n’ai pas de préjugés. Je connais très bien Mireille, qui est d’origine Congolaise, comme moi. Je l’appelle ma tantine, même si on n’est pas du même sang. Quand j’ai décidé de me lancer en politique, il y a quelques mois, je me suis naturellement tournée vers elle », explique Murielle. Une démarche que Mireille, gérante de l’Odéon, apprécie. « Jamais aucun politicien ne s’était intéressé à moi. Jamais. Alors quand cette jeune demoiselle, que je connais bien, est venue me solliciter, comme avec n’importe quelle commerçante, ça m’a fait très plaisir. J’ai accepté immédiatement de placer son affiche en vitrine » explique Mireille. « Je préfère ne pas dire pour qui je votais avant, mais une chose est sûre, cette fois je soutiendrai Murielle. D’ailleurs, la plupart de mes clients se montrent sensibles à sa campagne. Ils disent « Qui est cette jolie jeune fille ? » ou « C’est bien que des jeunes s’impliquent en politique ». Beaucoup m’ont avoué qu’ils allaient voter pour elle. »

Adrien DE MARNEFFE
Cette entrée a été publiée dans Namur, Région wallonne, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>