Wavre : une vision pour 2030

« Wavre 2030 », cela passera d'abord par la réalisation d'un hall polyvalent, à dimension culturelle.

Charles Michel l’imagine déjà, sa « bonne ville » de Wavre : conviviale, en partie piétonnière, avec une boucle de circulation pour permettre un centre où le commerce trouve sa place au même titre que le logement ou les parkings. « Une vision cohérente », assène-t-il avant de rassurer : « Il ne faudra cependant pas attendre 2030 pour que tout soit parfait. Cette vision comporte des actions à court, moyen et long terme ! »

Du commerce ? La Liste du bourgmestre que Charles Michel mène depuis six ans pense évidemment au réaménagement complet de la galerie des Carmes et du projet des Carabiniers et de la place des Fontaines, où le commerce trouvera sa place, au-dessus de parkings et en dessous d’espaces de logements : « Ce sera l’occasion de régler le problème des enseignes phares qui souhaitent toutes – les études en démontrent la nécessité – de s’installer dans le centre de Wavre, mais qui ne peuvent le réaliser aujourd’hui faute de surfaces commerciales suffisamment importantes. C’est d’ailleurs le côté paradoxal d’une ville où l’on compte quelques surfaces inoccupées. »

Du parking ? Le long du boulevard de l’Europe, ainsi que sous les commerces des Carabiniers. Des zones piétonnes ? De la place Bosch à la place Cardinal Mercier, grâce à la mise en place d’une liaison directe entre le boulevard de l’Europe et de la chaussée de Louvain, via la voie du Tram. De la convivialité ? Par la mise en valeur de la Dyle, avec une promenade tout au long.

Une vision que partage le CDH. Mais son leader ne peut s’empêcher de poser des questions auxquelles il dit ne pas recevoir de réponses : « D’abord, les nouvelles surfaces commerciales. Si je fais le total, on va vers les 19.500 m2 supplémentaires. Comment est-on arrivé à quantifier ce besoin ? Quant à la rocade prévue, magnifique, mais on fait l’impasse du passage à niveau de la chaussée de Bruxelles (N4). Sans régler ce point noir, la solution n’en sera pas une. »

Et de pointer aussi les parkings : « Des parkings à étages, c’est 10.000 euros de coût par emplacement. En sous-terrain, c’est 20.000 euros. Et aux Carabiniers et aux Fontaines, inondés chaque fois que la Dyle sort de son lit, les techniques spéciales feront grimper la note à 40.000 euros par emplacement. Et on y parle de 526 emplacements… »

Du côté Écolo, Arnaud Demez ne peut s’empêcher que l’étude réalisée par la majorité « démontre que toute la politique menée par l’ancien bourgmestre libéral Charles Aubecq n’allait pas dans le bon sens. Nous nous y sommes toujours opposés. C’est bon de voir qu’on souhaite changer ! »

Mais de regretter qu’il manque toujours « le GPS local, à savoir le schéma de structure. Il n’y a a que le centre de Wavre. Il y a les deux autres villages. Nous pensons que la création d’un Commission communale d’aménagement du territoire permettrait de faire se confronter les idées ».

Même argument pour Stéphane Crusnière, le nouveau leader PS : « Wavre 2030 a le mérite d’exister, mais on attend les plans, le concret. Tout cela devrait être discuté en concertation avec les commerçants, la population. La confrontation des idées n’en sera que plus bénéfique pour notre centre-ville. »

Quant à la nouvelle formation, le FDF, sa tête de liste Martine Massart estime que le projet est beau, « mais que la population se doit d’être consultée, afin de parvenir à un projet équilibré pour tous ».

Ce que Charles Michel souhaite aussi en conclusion : « Wavre 2030, c’est une démarche de concertation. Le projet a été expliqué lors d’une séance publique ouverte à la population, comme chaque fois que nous avons fait des propositions. Au total, ce sont plus de 1.300 personnes qui y ont pris part au cours de cette mandature communale. Nous comptons évidemment poursuivre dans cette voie. »

Portrait

Population

33.291 habitants au 21 janvier 2012, en progression de 0,55 % par rapport à l’année d’avant.

Routes

207 kilomètres de voiries communales.

Logement public

652 unités.

Écoles

1.108 élèves dans l’enseignement communal, mais plus de 10.000 dans tous les réseaux.

Petite enfance

221 places en milieu subventionné et 108 places en milieu non subventionné.

Police

116 policiers.

Majorité absolue

La liste du bourgmestre avec 22 sièges sur 31.

Opposition

Composée du CDH avec 4 sièges, d’Écolo avec 4 sièges et la liste « Wavre » qui revient à son sigle PS, avec 1 siège.

Jean-Philippe De Vogelaere

Cette entrée a été publiée dans Wavre. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>